Suisse

Olympiades des familles: une journée en or

«Présenter une Eglise plus large que son clocher». Tel était l’un des objectifs atteints par les 11e Olympiades des familles, qui se sont tenues le 4 septembre 2016 à Lausanne, assure à cath.ch Pascal Dorsaz, l’un des organisateurs.

La météo était idéale pour les 160 jeunes sportifs qui se sont amicalement affrontés sur le stade Pierre de Coubertin, à Lausanne. Un ciel couvert, une température avoisinant les 20 degrés et l’absence de pluie ont permis à la manifestation de connaître une affluence record. Les années précédentes, le nombre d’enfants fluctuaient entre 100 et 120, explique Pascal Dorsaz, de la pastorale des familles de l’Eglise catholique dans le canton de Vaud (ECVD), qui organise l’événement annuel.

Messe avec Mgr Morerod

La journée a commencé sous des auspices favorables avec une messe dont l’Eucharistie a été présidée par Mgr Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg (LGF). La cérémonie a été accompagnée par les chants de plusieurs chorales de jeunes locales.

Dans l’après-midi, les enfants ont pu s’adonner à des activités plus physiques grâce aux divers postes proposés de course à pied, de saut en longueur, ou encore du lancer du poids. Un atelier original était présenté cette année par le Mouvement d’apostolat des enfants et préadolescents (MADEP). A ce stand, il s’agissait pour les enfants de gagner non pas de manière individuelle, mais collectivement. Un rappel qu’une autre logique que celle du sport peut être appliquée.

Un événement rassembleur

Pascal Dorsaz estime que les Olympiades de cette année ont pleinement atteint leur objectif principal, qui est de rassembler les catholiques du canton, et même au-delà. Des compétiteurs venaient ainsi des cantons voisins et même de France. «Avec cet événement, nous voulions montrer une Eglise plus large que son clocher, explique l’agent pastoral. Le canton de Vaud accueille de nombreuses personnes venant de nombreux horizons et une manifestation telle que celle-là permet des les rassembler». Les enfants peuvent également vivre ainsi une expérience de l’Eglise différente des manifestations traditionnelles, souligne Pascal Dorsaz.

A la fin des joutes. Frère Jean Python, de la communauté Eucharistein, en Valais, est venu témoigner, en ce jour de canonisation de Mère Teresa, de sa rencontre avec la nouvelle sainte. Le religieux a en effet séjourné un mois, en 1996 à Calcutta, en compagnie d’une vingtaine de jeunes. Les dizaines de médailles distribuées ensuite ont mis un point d’orgue à cette journée en or. (cath.ch-apic/rz)

11e Olympiades des familles, à Lausanne
4 septembre 2016 | 18:29
par Raphaël Zbinden
Partagez!