Suisse

Optimiste malgré la crise, Action de Carême a équilibré ses comptes

Le bon résultat financier enregistré l’an dernier par Action de Carême lui permet «d’aborder avec confiance une année 2020 hypothéquée par la Covid-19», se félicite le directeur Bernd Nilles en présentant le 3 juin 2020 des comptes équilibrés dans le rapport annuel 2019.

Grâce à de nombreux dons, à la subvention de la Direction du développement et de la coopération (DDC) d’un montant inchangé et à une maîtrise rigoureuse des coûts, l’œuvre d’entraide catholique suisse est parvenue à équilibrer ses comptes. Les recettes provenant des dons et des subventions (sans la DDC) se sont élevées à 15’361’184 francs, contre 15’685’116 francs en 2018.

Avec le produit du négoce et des prestations de services, le produit d’exploitation totalise 22’625’102 francs (contre CHF 21’889’927 en 2018). Grâce aux produits immobiliers et financiers, Action de Carême (AdC) termine l’année sans enregistrer de perte.  AdC affirme pouvoir garantir l’efficience et l’efficacité de ses projets de développement en dépit de la crise actuelle.

620’000 personnes soutenues directement

L’an dernier, AdC a soutenu directement plus de 620’000 personnes en Asie, en Afrique et en Amérique latine, ce qui se traduit, pour 2,7 millions de bénéficiaires dans plus de 14 pays, par une amélioration de leurs conditions de vie, un recul de la faim et une meilleure défense de leurs droits, écrit l’œuvre d’entraide.  

AdC tire un bilan réjouissant d’un exercice aux comptes équilibrés, «ce qui aurait été impossible sans le soutien des fidèles donateurs et donatrices», que l’œuvre d’entraide souhaite vivement remercier.

En dépit des difficultés actuelles, le directeur Bernd Nilles ne se départ pas de son optimisme: «Le bon résultat financier enregistré en 2019 nous permet d’aborder avec confiance une année 2020 hypothéquée par la Covid-19, car nous pouvons garantir l’efficience et l’efficacité de nos projets de développement en dépit de la crise», des projets qui «atteignent réellement les groupes cibles définis».

Collaboration fructueuse en Suisse

En Suisse également, AdC a établi une collaboration fructueuse au sein de plusieurs alliances et notamment de la nouvelle faîtière SuFoSEC (Sustainable Food Systems and Empowered Communities). Fondée l’an passé avec cinq autres organisations, cette alliance se propose de veiller à la sauvegarde des moyens de subsistance, de la sécurité alimentaire et de l’autonomisation des communautés locales dans le cadre de l’Agenda 2030.

«Dans un esprit de partenariat», AdC milite pour l’initiative pour des multinationales responsables, actuellement encore examinée par le Parlement helvétique. En l’occurrence, le mouvement «Eglises pour multinationales responsables» a mobilisé de vastes secteurs ecclésiaux.

Défendre le climat

En 2019, des millions d’élèves se sont joints à la lutte mondiale contre les changements climatiques, «faisant de cette question cruciale pour l’avenir de l’humanité une préoccupation du quotidien pour chacun et chacune d’entre nous, toutes tranches d’âge et conditions sociales confondues», note AdC.

Dans cet ordre d’idées, l’organisation a étendu à toute la Suisse son programme de  Conversations carbone, déjà introduit en Suisse romande en collaboration avec l’œuvre d’entraide protestante Pain pour le prochain (PPP).  AdC a ainsi proposé l’an passé en plusieurs localités de Suisse alémanique cette méthode conçue en Angleterre pour aider les participants/es à adopter un mode de vie sobre en carbone et à réduire leur empreinte écologique.

Bernd Nilles, directeur d’Action de Carême, mettait déjà la main à la pâte pour préparer la soupe lors du Jubilé des 50 ans de la campagne oecuménique | © Jacques Berset

Par ailleurs, pendant les semaines de mobilisation pour le climat en prélude aux élections fédérales, AdC a joué un rôle important dans l’organisation des funérailles très remarquées célébrées en mémoire du glacier du Pizol.

Hommage à 50 femmes engagées

La Campagne œcuménique «Ensemble avec des femmes engagées – ensemble pour un monde meilleur» a permis de donner un visage à 50 actrices du changement et de mettre en avant l’action et le courage des femmes qui collaborent avec AdC et PPP. Cet hommage a été l’un des principaux messages du 50e anniversaire de la Campagne œcuménique célébré à Berne et à Lucerne lors de manifestations publiques. Chaque année, la Campagne œcuménique permet de toucher plus de deux millions de personnes en Suisse.

Appel à renforcer la lutte contre la pauvreté : des comptes équilibrés

AdC  a saisi l’occasion offerte par la mise en consultation du nouveau message du Conseil fédéral sur la coopération au développement pour défendre tant ce secteur que ses propres activités. Avec Alliance Sud,  la coalition des œuvres d’entraide suisses (Swissaid, Action de Carême, Pain pour le prochain, Helvetas, Caritas, Entraide protestante Eper), dont elle a assumé la présidence en décembre passé, AdC est beaucoup intervenue dans le processus politique et le débat public par le biais de ses relations publiques, de la mobilisation citoyenne et du plaidoyer.

Elle a notamment formulé ses revendications concernant l’adoption d’un programme prioritaire de lutte contre la pauvreté, l’allocation de 0,7 % du produit national brut à l’aide au développement et un juste financement de la lutte contre les changements climatiques, ne pénalisant pas les plus démunis. (cath.ch/be)

Bernd Nilles, directeur d'Action de Carême | © Jacques Berset
3 juin 2020 | 14:46
par Jacques Berset
Action de Carême (83), AdC (22), Alliance Sud (26), Bernd Nilles (11), DDC (19), PPP (18)
Partagez!