Ordre de Malte: le pape nomme un commission d'enquête

Le pape François, par «sollicitude pour l’Ordre souverain de Malte», a nommé une commission de cinq membres pour «recueillir des éléments» sur le remplacement soudain du Grand chancelier, Albrecht Freiherr von Boeselager, annonce le Bureau de presse du Saint-Siège le 22 décembre 2016.

Albrecht Freiherr von Boeselager avait démissionné sous la contrainte, le 8 décembre dernier. Le grand maître de l’Ordre souverain de Malte, Fra’Matthew Festing, a fait valoir «de graves problèmes» à l’époque où l’Allemand était grand hospitalier, c’est-à-dire responsable des questions humanitaires d’un Ordre qui agit dans plus de 120 pays. Selon l’hebdomadaire britannique The Tablet, on lui reprocherait la distribution de préservatifs à des malades du sida en Afrique.

Mgr Tomasi dans la commission

La commission d’enquête sera notamment composée de Mgr Silvano Tomasi, ancien observateur du Saint-Siège auprès des Nations unies à Genève, et du jésuite Gianfranco Ghirlanda, ancien auditeur du Vatican auprès des Légionnaires du Christ après l’affaire Maciel. En 2015, le pape François avait nommé le cardinal Raymond Burke ›cardinal patron’ de l’Ordre de Malte, pour y représenter le Vatican, ainsi que Mgr Jean Laffitte au poste de Prélat, c’est-à-dire supérieur des religieux de l’Ordre. (cath.ch/imedia/ap/rz)

22 décembre 2016 | 17:37
par Raphaël Zbinden
Partagez!