Le président ougandais Yoweri Museveni est au pouvoir depuis 1986 (Photo:Foreign and Commonwealth Office/Flickr/CC BY 2.0)
International
Le président ougandais Yoweri Museveni est au pouvoir depuis 1986 (Photo:Foreign and Commonwealth Office/Flickr/CC BY 2.0)

Ouganda: les leaders religieux demandent un référendum sur la limite d'âge du président

29.09.2017 par Ibrahima Cissé, correspondant de cath.ch en Afrique

Les dirigeants des principales confessions religieuses de l’Ouganda ont appelé à la tenue d’un référendum sur l’élévation de la limite d’âge du président de la République. Une résolution controversée en ce sens a été passée début septembre 2017. Elle permettrait au président Yoweri Museveni de briguer un nouveau mandat en 2021.

L’appel des leaders religieux fait suite à l’inquiétude manifestée dans l’opinion publique, après l’approbation par le Parlement ougandais de la modification de l’article 102 de la Constitution. Le texte interdisait à toute personne de plus de 75 ans de se présenter aux élections présidentielles. Ce remaniement permet donc au président Yoweri Museveni, âgé de 73 ans, de briguer un mandat en 2021. Le président Museveni est au pouvoir depuis janvier 1986.

Un pays caractérisé par l’instabilité constitutionnelle

Les dirigeants religieux, dont le mufti Shaban Mubajje du Conseil suprême musulman de l’Ouganda, Mgr Cyprien Kizito, archevêque catholique de Kampala, et le révérend protestant Stanley Ntagali, de l’Eglise d’Ouganda, ont estimé que le peuple devait être consulté sur cette question “sensible et critique”.

Pour le Mufti Mubajje, le débat sur la limite d’âge du dirigeant du pays doit être abordé de manière “patriote et non partisane”, rapporte le quotidien ougandais The Independent. La population doit garder à l’esprit que la Constitution a été écrite pour construire un pays meilleur, basé sur la justice, la liberté et l’unité. Car, l’histoire du pays est “caractérisée par l’instabilité politique et constitutionnelle”. (cath.ch/ibc/ag/rz)

 

 


Actualités ›