International

Ouganda: report de la Journée annuelle des martyrs

La Conférence épiscopale catholique d’Ouganda (UEC) a décidé de reporter, pour cause de Covid-19, le traditionnel pèlerinage au sanctuaire des martyrs de Namugongo. L’événement a lieu chaque année depuis 124 ans, du 29 mai au 3 juin.

Ce report est lié aux directives du gouvernement et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), interdisant les rassemblements publics, afin d’empêcher la propagation du coronavirus, a précisé le site de l’Association des membres des conférences épiscopales d’Afrique de l’Est (AMECEA).

Les traditionnelles Journées des Martyrs de l’Ouganda sont l’un des plus grands rassemblements religieux catholiques en Afrique. Elles drainent chaque année des milliers de pèlerins d’Ouganda, de pays d’Afrique de l’est et d’Europe. Elles sont organisées à la mémoire de 22 martyrs catholiques et 23 anglicans, tués entre novembre 1885 et janvier 1887. Ils ont été exécutés sur ordre du roi Mwanga du Buganda, pour avoir refusé de renoncer à leur foi chrétienne.

Leur supplice a eu lieu à Namugongo, un lieu à environ 10 km de Kampala, la capitale. Le plus jeune d’entre eux Kizito, n’avait que 14 ans. Un autre, Jean-Marie Muzeeyi, le dernier à être martyrisé, a été décapité, et son corps jeté dans des marécages situé non loin de Kampala, rappelle le site des Pères blancs.

L’Ouganda, encore peu touché par le virus

Les 22 martyrs catholiques du groupe ont été béatifiés le 6 juin 1920 par le pape Benoît XV, et déclarés saints le 18 octobre 1964 par le pape Paul V. Un sanctuaire national a été érigé sur leurs lieux d’exécution. Une basilique y est construite, qui repose sur 22 piliers, chaque pilier étant dédié à un martyr. Elle a été inaugurée le 2 août 1969 par Paul VI lors d’un voyage en Ouganda. Depuis, des pèlerins catholiques se rendent régulièrement sur les lieux.

Pour cette année, le diocèse de Masaka qui abrite le sanctuaire, avait réussi à mobiliser plus de 300 millions de Shillings, la monnaie locale (75’500 francs suisses) sur un budget de 950 millions de Shillings (239’200 francs suisses) pour accueillir le pèlerinage. «Le diocèse est toujours prêt à organiser le pèlerinage dès qu’une date sera fixée, après la période de pandémie, et le comité d’organisation n’est toujours pas dissout», a déclaré le Père Ronald Mayanja, directeur des communications du diocèse, au quotidien ougandais The Monitor.

L’Ouganda est l’un des pays d’Afrique qui comptabilise le plus faible nombre de victimes du coronavirus. En date du 3 mai, 89 malades étaient enregistrés et aucun décès. (cath.ch/ibc/ag/rz)

Le sanctuaire des martyrs de Namugongo, en Ouganda, attire chaque année des milliers de personnes
4 mai 2020 | 17:06
par Ibrahima Cisse
Coronavirus (411), Namugongo (2), Ouganda (53), pèlerinage (148)
Partagez!