International

Pandémie au Kazakhstan: l'Eglise demande un soutien international

Face à la propagation inquiétante de la Covid-19 au Kazakhstan, la Caritas locale avertit de l’urgence de la situation et demande une aide internationale, notamment de l’Italie. L’Eglise catholique sur place fournit également des médicaments et de la nourriture.

«L’augmentation vertigineuse du nombre de contaminations par Covid-19, qui s’est vérifiée au Kazakhstan à compter du 1er juillet 2020, nous a conduit à demander un soutien international pour lancer un projet d’urgence», explique le Père Guido Trezzani, missionnaire au Kazakhstan et directeur de la Caritas locale, dans une lettre relayée le 23 juillet par l’agence d’information vaticane Fides. Actuellement, au Kazakhstan, la situation liée au coronavirus est très critique, surtout dans les zones périphériques du pays, poursuit le missionnaire italien. Les médecins font ce qu’ils peuvent et doivent faire face aux carences de médicaments et d’appareillages. La Caritas kazakhe dialogue ainsi avec des médecins italiens qui pourraient établir des diagnostics et prescrire des thérapies grâce à la médecine à distance.

Déconfinement chaotique

La phase opérationnelle du projet «Stop Covid», lancé par l’Eglise dans le pays sera confiée à trois personnes qui travailleront à temps plein, cherchant à impliquer le plus grand nombre possible de bénévoles au sein des différents Diocèses.

Le missionnaire explique qu’après une première phase de confinement qui s’est terminée le 4 mai 2020, la situation sanitaire au Kazakhstan a connu une aggravation dramatique, parce qu’une partie de la population a sous-estimé l’urgence et ignoré des mesures de prévention de base telles que l’hygiène des mains et le respect de la distance de sécurité. «Déjà en temps normal, l’assistance sanitaire n’était pas en mesure de fournir des réponses adéquates aux besoins de la population, en particulier dans les périphéries. A ce jour, le système s’écroule littéralement», s’alarme le Père Trezzani. Alors que la réalisation du projet d’urgence est en cours, l’Eglise au Kazakhstan fournit en outre des aides aux familles précarisées par le confinement, distribuant de la nourriture et des médicaments.

Selon l’Université américaine John Hopkins, 585 personnes étaient mortes de la Covid-19 au Kazakhstan, au 23 juillet 2020, et 76’799 étaient contaminées. (cath.ch/fides/rz)

Les populations rurales du Kazakhstan sont les plus vulnérables face à la pandémie | photo d'illustration © canonim/Flickr/CC BY 2.0
23 juillet 2020 | 16:45
par Raphaël Zbinden
Caritas (156), Coronavirus (551), Kazakhstan (11)
Partagez!