Vatican

Le pape appelle au respect des peuples autochtones menacés dans leur existence

A l’occasion de la Journée mondiale des populations autochtones, le 9 août 2016, le pape François a lancé un appel sur son compte Twitter: «Exigeons que soient respectés les peuples autochtones, menacés dans leur identité et leur existence même».

Cette Journée mondiale a été proclamée par l’ONU en 1994. Tandis que de nombreux pays ont promulgué des lois, des politiques et des institutions qui respectent la déclaration de l’ONU sur les droits des peuples autochtones, les droits des populations indigènes continuent d’être violés dans de nombreux pays, souligne dans son édition du 10 août le quotidien du Saint-Siège, L’Osservatore Romano.

Expropriation et spoliation

Le même jour, l’organisation Survival International a lancé un appel à la mobilisation alors que selon elle, les stades et les infrastructures sportives des Jeux olympiques de Rio, au Brésil, ont été construits sur les terres de plusieurs peuples autochtones. «Une grande partie» de la richesse du pays «émane de leur expropriation et de la spoliation de leurs territoires». 1500 tribus auraient ainsi disparu du Brésil depuis le XVIe siècle. (cath.ch-apic/imedia/be)

Les peuples indigènes du Brésil subissent des pressions et la violence.
10 août 2016 | 09:12
par Jacques Berset
Partagez!