Vatican

Pape François: face à Auschwitz, l’indifférence n'est «pas acceptable»

Face à l’immense tragédie que la Shoah, l’extermination par les nazis des juifs d’Europe, «l’indifférence n’est pas admissible et la mémoire est due», a déclaré le pape François lors de la prière de l’Angélus prononcé au Vatican le 26 janvier 2020. Le 27 janvier 2020 est le 75e anniversaire de la libération du camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau par les troupes soviétiques.

Le pontife a aussi appelé les chrétiens à prier pour les victimes du coronavirus qui sévit en Chine. Le pape François a adressé ses vœux de la fenêtre des appartements apostoliques du Vatican aux nombreux fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre. L’évêque de Rome venait de célébrer une messe à l’occasion de la Journée de la Parole de Dieu, événement qu’il a rappelé au début de son discours.

«Jamais plus» de telles atrocités

«Plus jamais ça!», a-t-il lancé en évoquant les atrocités commises au camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau, «symbole de la Shoah” (qui signifie «la catastrophe» en hébreu, ndlr) et tragédie face à laquelle «l’indifférence n’est pas acceptable», a déclaré le pape lors de l’Angélus du 26 janvier 2020. Il a demandé à tous les chrétiens de se recueillir dans un moment de prière pour demander qu’une telle «atrocité» n’arrive «jamais plus».

Le pontife a aussi dirigé leurs prières à destination des «malades à cause du à cause du virus qui s’est propagé en Chine». Il a salué les efforts déployés par la communauté chinoise pour combattre l’épidémie.

Ouvrir son cœur à la parole du Christ

Lors de son enseignement, le pape François a appelé à s’ouvrir à la «parole du Christ» et à la «miséricorde de Dieu». C’est dans «une ouverture confiante du cœur et de l’esprit» que se trouve le «véritable chemin de conversion», a-t-il expliqué.

Durant l’Angélus, des jeunes de l’Action catholique de Rome, à l’occasion d’un événement intitulé ‘Caravane de la paix’, ont lu, de la fenêtre du Palais apostolique, un discours appelant à la paix. La prière s’est terminée par un lâcher de ballons symbolisant la paix. (cath.ch/imedia/cd/be)

Le pape François s'est rendu au camp d'extermination d’Auschwitz le 29 juillet 2016, où il a prié en silence | © Photo Keystone
26 janvier 2020 | 14:11
par I.MEDIA
Partagez!