Vatican

Pape François: la prière ouvre la porte de l'espérance

Pour le pape François, la prière ouvre «la porte de l’espérance». Lors de la troisième audience générale consacrée à la prière, le 20 mai 2020, le pape François a souligné que le mystère de la création doit générer en nous un chant de louange. L’homme doit louer Dieu parce qu’il est «content d’exister, tout simplement!»

Pour sa dixième catéchèse sans fidèles, depuis la bibliothèque du Palais apostolique, le pontife a rappelé que les hommes et les femmes qui prient «croient que l’amour est plus puissant que la mort, et qu’il triomphera un jour».  

L’homme doit être «content d’exister tout simplement» et louer Dieu pour le don de la vie et de la création, a-t-il déclaré pendant l’audience générale. Pour celui qui sait puiser sa joie dans la beauté et le mystère de l’existence, «la prière est la première force de l’espérance».

L’être humain contemple en premier lieu «le mystère de l’existence autour de lui, voit le ciel étoilé au-dessus de lui – que les astrophysiciens nous montrent aujourd’hui dans toute son immensité», déclare le pape François, commentant le psaume 8. Continuant son enseignement sur la prière, il a souligné que la beauté et le mystère de la création forment dans le cœur de l’homme «le premier mouvement qui suscite la prière».

La création génère la louange

Par sa beauté et son mystère, la création génère la louange. Face à la nature, l’homme fait une expérience d’humilité, car la «grandeur de l’homme est infinitésimale par rapport aux dimensions de l’univers».  Pourtant, dans l’univers entier, l’être humain est la seule créature consciente d’une telle profusion de beauté, rappelle l’évêque de Rome, et donc la seule à pouvoir s’émerveiller.

S’émerveiller et prier

«La prière de l’homme est étroitement liée au sentiment d’émerveillement», a expliqué le pontife argentin. Elle est la marque de la relation de l’homme avec Dieu, le rappel de «l’intronisation» de l’homme dans ce monde: «par nature, nous ne sommes presque rien, mais par vocation, nous sommes les fils du grand Roi !», a-t-il déclaré.

La nature est un refuge pour la prière, a-t-il insisté. «Si l’histoire de la vie, avec toute son amertume, risque parfois d’étouffer le don de la prière en nous, il suffit de contempler un ciel étoilé, un coucher de soleil, une fleur…, pour raviver l’étincelle de l’action de grâce».

Cette joie est essentielle: la «vie est le don que Dieu nous a fait: et elle est trop courte pour être consumée par la tristesse», indique le pape. Tous les êtres humains sont porteurs de joie et personne n’est destiné à porter en lui des choses seulement mauvaises, a-t-il poursuivi.

L’Ascension, occasion de redécouvrir Dieu dans la création

A la veille de la fête de l’Ascension, le pape François appelle, s’adressant aux fidèles italiens, tous les chrétiens à être des «témoins généreux du Christ Ressuscité». S’adressant aux Français, il a souhaité que cette fête soit pour tous une occasion de redécouvrir dans la beauté de la création «un reflet de la gloire et de la splendeur de Dieu».

Le pontife a une nouvelle fois salué les fidèles polonais, rappelant la célébration la veille du centenaire de la naissance du pape Jean Paul II. En choisissant pour devise Totus Tuus (Tout à toi Marie, en latin), le pontife polonais indiquait, selon le pape François, qu’en cas de difficultés, l’homme doit se tourner vers la Mère de Dieu, qui peut l’aider et intercéder pour lui.  (cath.ch/imedia/be)

Le pape François a rappelé , le 20 mai 2020, que la prière ouvre «la porte de l'espérance» | © Vatican Media
20 mai 2020 | 11:59
par I.MEDIA
espérance (32), pape françois (1836), Prière (112)
Partagez!