Pape François: l’action impartiale de la Croix-Rouge est «prophétique»

En offrant son aide sans distinction, l’action de la Croix-Rouge est «prophétique», a déclaré le pape François le 27 janvier 2018 en recevant en audience quelque 7’000 membres de la branche italienne de la Croix-Rouge, dans la salle Paul VI au Vatican. L’action impartiale de cette ONG mondiale, «image du Bon Samaritain», qui œuvre lors des situations d’urgence, est un «signe prophétique», a-t-il affirmé.

Il existe aujourd’hui «tendance hélas aujourd’hui trop répandue», a déploré l’évêque de Rome, qui opère une distinction entre celui qui mérite attention et secours, et celui qui n’en serait «pas digne». A l’inverse, s’est-il réjoui, la Croix-Rouge adopte «l’impartialité» du Bon Samaritain de l’Evangile: son action se dirige vers quiconque se trouve dans le besoin, sans «examen préalable», sans distinction de nationalité, de race, d’opinion politique ou religieuse.

La Croix-Rouge suit le Bon Samaritain

En suivant le Bon Samaritain, a poursuivi le pontife, l’action de la Croix-Rouge rappelle le Christ qui s’est «incliné» vers l’humanité, offrant son Salut à tous les êtres humains. Pour le pape François, l’action de cette ONG peut alors véritablement être un «signe prophétique». Le prophète, a-t-il expliqué sortant de son texte écrit, est «celui qui gifle (…) l’égoïsme de la société» par son témoignage. Et ces gifles permettent de faire «ressortir le meilleur», a-t-il indiqué.

Dans cette mission, a déclaré spontanément le chef de l’Eglise catholique, la Croix Rouge est assistée de «martyrs»: ceux qui sont morts au cours de leur service. «Ils n’ont pas perdu la vie, ils l’ont donnée !», a-t-il lancé, suscitant une ovation dans la foule. Cette affirmation a particulièrement ému les personnes présentes, certaines ne pouvant retenir leurs larmes. Ces martyrs «vous protègent depuis le Ciel», a assuré le pape. (cath.ch/imedia/xln/be)

 

Le pape François a reçu le 27 janvier 2018 au Vatican les membres de la Croix-Rouge italienne | © Vatican Media
27 janvier 2018 | 15:14
par Jacques Berset
Partagez!