Vatican

Pape François: «Pas de place pour l'individualisme dans le dialogue avec Dieu»

Parce qu’elle est un dialogue, la prière ne doit pas sombrer dans «l’intimisme», a expliqué le pape François lors de l’audience générale dans la salle Paul VI au Vatican le 13 février 2019. Le pontife a poursuivi son enseignement sur la prière du ‘Notre Père’.

Commentant l’Evangile de Luc (10, 21-22), l’évêque de Rome a insisté sur le caractère caché du dialogue avec Dieu: la vraie prière est celle qui se déroule dans le secret de la conscience, visible uniquement par Dieu. A l’inverse de celle des «hypocrites, qui prient debout dans les places publiques.

Pourtant, cette prière ne doit pas sombrer dans l’intimisme» et laisser le monde hors de la porte de sa chambre. En effet, le ‘Notre Père’ est précisément fondé sur le «tu». «Savez-vous quel mot manque-t-il dans le ‘Notre-Père’ ?», a lancé le pontife avec insistance. «C’est le ‘je’» ! Le Seigneur nous apprend à prier avec le «tu», puis le «nous», rythmant l’ensemble du ‘Notre Père’. Ainsi, il n’y a pas de place pour l’individualisme dans le dialogue avec Dieu.

A l’inverse d’une prière «d’anésthésie», qui aiderait à rester tranquille, le Seigneur nous appelle, au cœur même de notre échange avec lui, à nous ouvrir au cri des personnes qui nous sont proches ou lointaines. Sans cette compassion, dont le Christ nous offre un exemple, la prière n’est qu’un terrible malentendu. «N’oubliez jamais cela», a conclu le successeur de Pierre.

Saints Cyrille et Méthode

A la fin de l’audience, le pape a rappelé qu’aura lieu le 14 février la fête des saints Cyrille et Méthode, évangélisateurs des peuples et patrons de l’Europe avec saint Benoît. Leur exemple doit nous aider à devenir des des disciples missionnaires pour la conversion de tous, proches comme lointains. Tout comme leur amour pour le Seigneur peut ainsi être un soutien afin que l’Evangile devienne la règle fondamentale de notre vie.

Le pontife a salué particulièrement les séminaristes de Lorraine (France), accompagnés de leur évêque Mgr Jean-Christophe Lagleize, les exhortant à prendre chaque jour un moment de prière. Il s’est également adressé aux pélerins du Moyen-Orient, soulignant la souffrance de beaucoup d’entre eux. «Nous sommes un levain d’amour dans le monde», a affirmé le pontife, rappelant qu’à la fin dernière, «nous emporterons seulement l’amour».

Par ailleurs, était présent dans la salle Paul VI pour l’audience, l’écrivain catholique français Tim Guénard, accompagné de son épouse. (cath.ch/imedia/cg/mp)

L'audience s'est déroulée dans la salle Paul VI | © CTV
13 février 2019 | 12:09
par Maurice Page
Partagez!