Le pape prône la distinction entre science et théologie

Avant de partir en pèlerinage à Fatima (Portugal), le pape François a reçu, le 12 mai 2017, les participants d’une rencontre scientifique organisée par l’Observatoire astronomique du Vatican. Ce congrès, intitulé ›Trous noirs, ondes gravitationnelles et singularités de l’espace-temps’, s’est tenu du 9 au 12 mai à Castel Gandolfo.

Les questions abordées au cours de cette rencontre, a souligné le pape, sont d’un intérêt particulier pour l’Eglise. Ces thématiques, a-t-il expliqué, «interpellent en profondeur notre conscience, et ont une importance particulière pour la science, la philosophie, la théologie et même la vie spirituelle».

Le pontife a invité à suivre l’exemple de Mgr George Lemaître, considéré comme le père de la théorie du big-bang, en opérant une claire distinction méthodologique entre les domaines de la science et de la théologie. Cette distinction, remontant à saint Thomas d’Aquin, «permet d’éviter les courts-circuits dommageables tant à la science qu’à la foi».

Le successeur de Pierre a conclu son discours en saluant les travaux des scientifiques, dont plusieurs ont été primés internationalement. Il les a invités à n’avoir jamais peur de la vérité et à ne pas être piégés par des idées préconçues. (cath.ch/imedia/bh)

12 mai 2017 | 14:10
par Bernard Hallet
Partagez!