Vatican

Le pape reconnaît deux martyrs tués au Guatemala en 1981

Le pape François a reconnu le 10 octobre 2017 le martyre de deux franciscains assassinés le 1er juillet 1981 par les Escadrons de la mort au Guatemala. Le Père Tullio Maruzzo, prêtre de l’Ordre des frères mineurs, et Luis Obdulio Arroyo Navarro, laïc du Tiers-ordre de saint François ont été tués en haine de la foi alors qu’ils rentraient d’une catéchèse. Cette reconnaissance ouvre la voie à leur béatification.

Le Père Mazzuro s’était particulièrement engagé pour l’alphabétisation et la défense des droits des paysans spoliés de leurs terres par les milices latifundistes produisant contre eux de faux documents. Avec l’aide de Caritas, le religieux distribuait aux personnes les plus pauvres des produits de première nécessité. Il leur garantissait surtout l’assistance juridique dont elles avaient besoin pour faire valoir leurs droits. Les puissants, soutenus par les forces militaires, ont essayé de l’intimider et de miner sa réputation. Enfin, ils l’ont tué dans une embuscade alors qu’il revenait d’une réunion de catéchèse.

Le corps religieux fut enterré avec celui du jeune Luis, un catéchiste qui ne s’est jamais éloigné de lui, bien que conscient du danger de se tenir à côté de ce «prêtre communiste». Pour l’Église du Guatemala, le Père Tullio était déjà un saint.

Cette annonce intervient moins d’un mois après la béatification, à Oklahoma City, aux Etats-Unis, du Père Stanislas Rother, autre victime des militaires au Guatemala, tué le 28 juillet 1981.

Reconnaissance des vertus héroïques

La Congrégation pour la cause des saints a en outre reconnu les vertus héroïques de plusieurs serviteurs  et servantes de Dieu :

La religieuse française, Soeur Françoise du Saint-Esprit, fondatrice en 1861 des Franciscaines du Saint Esprit de Montpellier. Née le 12 décembre 1820 à Mailhac, dans l’Aude, Caroline Baron de son nom civil, meurt le 28 décembre 1882 à Saint-Chinian.

Le Père capucin ukrainien Serafino Kaszuba, né en 1910, exerça secrètement son ministère en territoire soviétique malgré l’interdiction du gouvernement. Arrêté et condamné à 11 ans de réclusion, il réussit à s’enfuir et se réfugia en Pologne. Il mourut le 20 septembre 1977 à Lviv, en Ukraine.

Le Père Magin Morera y Feixas, prêtre espagnol de la Congrégation de la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph, né le 16 novembre 1908 à Sant Mateu de Bages, en Espagne et mort le 28 juin 1984 à Barcelone.

Mère Maria Lorenza Requenses in Longo, née vers 1463 en Espagne, Fondatrice de l’Hôpital des incurables de Naples et des moniales capucines. Elle est morte à Naples en 1539.

La religieuse polonaise Elisabetta Rosa Czacka (1876-1961), Fondatrice de la Congrégation des Soeurs Franciscaines Servantes de la Croix et de l’Association pour la protection des aveugles.

Francesco Paolo Gravina (1800-1854), laïc italien, prince sicilien né et mort à Palerme, fondateur de la Congrégation des Soeurs de la Charité de Saint Vincent.

Le Père Donizetti Tavares de Lima (1882-1961), prêtre thaumaturge du diocèse de Campinas, au Brésil. (cath.ch/imedia/af/mp)

Le Père Tullio Maruzzo, et Luis Obdulio Arroyo Navarro, ont été assassinés au Guatemala par les Escadrons de la mort le 1er juillet 1981 (DR)
11 octobre 2017 | 10:46
par Maurice Page
Béatification (146), Guatémala (16), Martyr (26)
Partagez!