Les Jeux Olympiques d'hiver 2018 se déroulent en Corée du Sud
Vatican
Les Jeux Olympiques d'hiver 2018 se déroulent en Corée du Sud

Le pape salue la participation des deux Corées aux Jeux olympiques d’hiver

07.02.2018 par I.MEDIA

A la fin de son audience générale, le 7 février 2018, le pape François a salué la participation des sportifs des deux Corée aux prochains Jeux olympiques d’hiver. Il a aussi évoqué la Journée mondiale de prière contre l’esclavage, le 8 février.

A la veille de l’ouverture, le 9 février, des 23e Jeux olympiques d’hiver à Pyeongchang, en Corée du Sud, le pape a souligné l’importance, particulière cette année, de la traditionnelle trêve olympique. Pour la première fois en effet, des délégations des deux Corées défileront ensemble sous une seule bannière, et disputeront les Jeux comme une seule équipe. A travers le sport, a-t-il insisté, l’enseignement est que les conflits peuvent se résoudre pacifiquement par le dialogue.

Assurant les sportifs de sa prière, le pontife a rappelé l’engagement du Saint-Siège à soutenir les initiatives de paix. A l’invitation du Comité international olympique (CIO), une délégation du Vatican participe pour la première fois non seulement à l’inauguration des Jeux à Pyeongchang, mais aussi à l’assemblée générale qui précède.

Sainte Joséphine Bakhita, patronne des victimes de l’esclavage

La fête liturgique de la sainte soudanaise Joséphine Bakhita (1869-1947), le 8 février, correspond à la Journée mondiale de prière et de réflexion contre la traite humaine, a en outre rappelé le pape. Le thème de cette année vise à promouvoir des ‘migrations sans traite humaine’. Les organisations criminelles, a souligné le pontife, utilisent ces routes migratoires pour cacher leurs victimes parmi les migrants et les réfugiés. Le pape a ainsi invité citoyens et institutions à unir leurs forces pour prévenir la traite humaine et garantir protection et assistance aux victimes.“Nous prions pour que le Seigneur convertisse le cœur des trafiquants et donne l’espoir de retrouver la liberté à ceux qui souffrent de ce fléau honteux“, a-t-il conclu. (cath.ch/imedia/mp)


Le pape François | © Jacques Berset

Le pape François dénonce la réalité tragique de l’esclavage moderne

Le cardinal Pietro Parolin dirige la diplomatie du Saint-Siège (Photo:Paval Hadzinski/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0)

Pour le cardinal Parolin, la rencontre entre les dirigeants coréens a allumé une grande espérance

Actualités ›