Les hospitaliers, les brancardiers et les malades en route pour la célébration pénitentielle. (Photo: B. Hallet)
Suisse
Les hospitaliers, les brancardiers et les malades en route pour la célébration pénitentielle. (Photo: B. Hallet)

"Le pèlerinage à Lourdes, il faut le vivre!"

27.07.2017 par Bernard Hallet

Le pèlerinage d’été de la Suisse romande à Lourdes s’est achevé le 22 juillet 2017. Pèlerins, familles, jeunes et malades ont regagné leurs cantons. Ils ont emporté avec eux des souvenirs d’un pèlerinage qu’ils ont du mal à décrire à ceux qui ne sont jamais venus. En fait, “Lourdes, il faut le vivre!” En voici un aperçu avec quelques instantanés des petits et grands moments de ce pèlerinage.

Si vous venez pour la première fois à Lourdes, les habitués du pèlerinage d’été vous indiquent volontiers les lieux importants, les messes à suivre, les chemins à emprunter. Qu’ils soient pèlerins, hospitaliers, brancardiers, prêtres, ils racontent mille anecdotes au novice, emploient mille expressions pour décrire, sans jamais vraiment définir ce qu’est Lourdes. Ils s’enthousiasment facilement pour un pèlerinage auquel ils s’identifient totalement. De fait, on n’est plus d’abord d’un canton ou d’une ville mais au pèlerinage d’été.

L’ambiance est décrite avec moult superlatifs: l’attention portée aux malades, l’animation des messes organisées par les familles, la communion vécue autour des moments forts pendant cette 3ème semaine de juillet, ces jeunes qui donnent un coup de main au transport. “Enfin… c’est Lourdes, quoi!”

“On entre dans une autre temporalité”, explique Jean-Pierre Wütrich, le directeur du Pèlerinage. Chacun va au rythme des malades. Certains parlent de la “parenthèse de Lourdes qui fait tellement de bien à l’âme!”.

Expliquer le pèlerinage d’été à Lourdes: l’exercice est délicat. La foi ne se quantifie pas. La grâce ne se mesure pas. Il faut évoquer un état d’esprit vécu par cette communauté de Suisse romande en marche. Une image vaut paraît-il mille mots. Voici un condensé des petits et grands moments de Lourdes. (cath.ch/bh)


 

Les moments d’attente sont propices pour nouer des liens. Certains brancardiers et malades se retrouvent d’année en année. D’autres font connaissance et forgent une belle amitié.

Lourdes le 20 juillet. En attendant le départ pour la messe internationale. (Photo: B. Hallet)

 

 

En attendant le départ pour assister à la célébration pénitentielle. (Photo: B. Hallet)

 

 

Brancardiers et malades posent pour l’album souvenir. (Photo: B. Hallet)

 

 


La présence des familles et des jeunes symbolise le pèlerinage d’été. Les petits, guidés par les parents animent les célébrations, les jeunes aident au transport et chantent durant les messes. Moments forts: les petits passent dans les rangées donner la paix du Christ aux malades. Ils donnent la lumière après que les pèlerins qui le souhaitaient aient reçu l’onction des malades.

 

Messe du jeudi matin à la basilique souterraine Saint-Pie X. Les enfants donnent la paix du Christ aux malades. (Photo: B. Hallet)

 

 

Célébration du sacrement des malades. Les célébrants bénissent l’assemblée. (Photo: B. Hallet)

 

 

Jeudi après-midi 20 juillet, sacrement des malades. Un grand rendez-vous du pèlerinage. (Photo: B. Hallet)

 

 

Jeudi après-midi 20 juillet, sacrement des malades. Un grand rendez-vous du pèlerinage. Onction des mains par un prêtre. (Photo : B. Hallet)

 

 

Jeudi après-midi 20 juillet, sacrement des malades. Un grand rendez-vous du pèlerinage. Les malades reçoivent la lumière. (Photo: B. Hallet)

 

 

Jeudi 20 juillet, messe à la basilique souterraine Saint-Pie X. Les malades apportent les hosties et le vin à l’autel. (Photo: B. Hallet)

 

 


Les hospitalières ne quittent pas les malades, les accompagnant à toutes les célébrations, et veillent à ce qu’ils s’hydratent bien. La procession eucharistique ayant eu lieu à la basilique Saint-Pie X en raison des fortes chaleurs, elles ont aussi distribué le goûter et proposé des verres d’eau aux pèlerins dans la basilique.

 

A la fin de la procession eucharistique, des hospitalières prennent la pause pour la photo souvenir. (Photo: B. Hallet)

 


 

Les jeunes emmenés par l’abbé Pierre-Yves Pralong, à dr., et dirigés par Elisabeth Maillard ont animé les messes de vive voix. Leur prestation lors de la messe à la grotte en présence des pèlerinages de la Suisse romande, de Luçon et d’Autun, en France, a été saluée par les pèlerins.

Répétition des chants en attendant la messe célébrée à la grotte. (Photo: B. Hallet)

 


Les jeunes ont vécu leur pèlerinage en groupe. On les a souvent vus donner un coup de main aux brancardiers pour ramener les malades à l’accueil.

Après la messe à la grotte, les jeunes ont raccompagné les malades à l’accueil. (Photo: B. Hallet)

 

 


Les enfants du groupe des familles ont ajouté les couleur de l’arc en ciel au fur et à mesure des célébrations. Les couleurs ont symbolisé “Les merveilles que fit pour moi le Seigneur”, le thème 2017. Un cadre inhabituel pour célébrer la messe.

Pierre-Yves Maillard, directeur spirituel du pèlerinage, et Mgr Pierre Farine, évêque auxiliaire émérite de Lausanne, Genève et Fribourg, président du pèlerinage 2017. (Photo: B. Hallet)

 


 

A l’issue de la messe d’envoi du vendredi, les enfants ont suivi le cierge du pèlerinage en procession jusqu’au jardin des lumières. Ils l’ont déposé dans un brûloir pour que “la lumière prolonge la prière”, au-delà de la semaine de pèlerinage.

Les enfants ont suivi le cierge du pèlerinage en procession. (Photo: B. Hallet)

 


 

Au cours de la messe d’envoi, Jean-Pierre Wütrich, le nouveau directeur du pèlerinage d’été à Lourdes, a expliqué aux pèlerins les changements survenus au cours de l’hiver, notamment la création des nouveaux statuts de l’Association. Les structures ont été simplifiées et unies au niveau romand.

Jean-Pierre Wütrich, le nouveau directeur de l’Association du pèlerinage d’été de la Suisse romande à Lourdes. (Photo: B. Hallet)


1,1 million d'euros ont été investis par l'Etat français pour renforcer la sécurité à Lourdes. | © B. Hallet

Lourdes: les pèlerinages sous haute sécurité

Le chemin de croix est une des étapes importantes du Pèlerinage de Lourdes | © Maurice Page

"Je te vois Jésus sur la croix"

Actualités ›