Au Brésil, les Indiens d'Amazonie sont dans le collimateur du gouvernement d'extrême-droite de Jair Bolsonaro  | © Jacques Berset
Vatican
Au Brésil, les Indiens d'Amazonie sont dans le collimateur du gouvernement d'extrême-droite de Jair Bolsonaro | © Jacques Berset

Plaidoyer pour "une écologie intégrale" au synode sur l'Amazonie d'octobre 2019        

25.02.2019 par I.Media

Le pape François a convoqué l′Assemblée spéciale du synode des évêques pour la région panamazonienne du 6 au 27 octobre 2019, a indiqué le Secrétariat général du Synode dans un communiqué du 25 février 2019. Son thème est: “Amazonie: nouveaux chemins pour l′Eglise et pour une écologie intégrale”.

A la demande de conférences épiscopales d’Amérique latine, le pontife avait annoncé en octobre 2017 la tenue d′un synode concernant l′évangélisation des peuples d′Amazonie. L’objectif principal de ce synode, avait-il déclaré, est de trouver de “nouvelles voies pour l’évangélisation de cette partie du peuple de Dieu, spécialement les indigènes”.

Le synode se penchera en particulier sur de nouveaux ministères et services pour cet immense territoire latino-américain souffrant d’un grave manque de prêtres, notamment de forces pastorales autochtones.

Célibat des prêtres: “pas un dogme”

Déjà en 2013, le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Saint-Siège, avait affirmé que le célibat des prêtres n’était “pas un dogme”, mais une “tradition ecclésiastique” et que la discussion était donc possible. Cette question pourrait donc être étudiée lors du synode dédié à l’Amazonie. Les Pères synodaux pourraient donc se pencher sur la question de l’ordination sacerdotale de viri probati, c’est-à-dire d’hommes mariés ayant fait leurs preuves tant au plan humain que pastoral.

Le document préparatoire, approuvé le 13 avril dernier par le Conseil pré-synodal, avait été rendu public le 8 juin dernier. Composé de 18 membres nommés par le pape François, ce conseil est présidé par le cardinal brésilien Claudio Hummes, actuel président du Réseau ecclésial pan-amazonien (REPAM). Le religieux franciscain a été notamment nommé archevêque de Sao Paulo en 1998 avant de prendre la tête, en 2006, de la Congrégation pour le clergé à Rome, dont il est préfet émérite depuis 2010.

Trois membres du REPAM ont d’ailleurs été reçus en audience par le pape François le 25 février 2019 au Vatican. Aux côtés du cardinal Hummes se tenaient Mgr Juan Carlos Barreto Barreto, évêque de Quibdó (Colombie), ainsi que Mauricio López Oropeza, secrétaire exécutif du REPAM. (cath.ch/imedia/pad/be)


Pèlerins chinois à Notre-Dame de Sheshan, près de Shanghai | © le-gardien.blogspot.com

Le pape François exprime sa proximité avec les catholiques de Chine 

Les indigènes d'Amazonie péruvienne sont confrontés à de nombreux problèmes (Photo:Pierre Pouliquin/Flickr/CC BY-NC 2.0)

Document de travail sur la situation pastorale de l’Amazonie approuvé            

Actualités ›