Vatican

La politique internationale et l'environnement au cœur des discussions entre le pape François et Angela Merkel

Le pape François a accordé une audience privée à Angela Merkel, chancelière fédérale d’Allemagne, le 17 juin 2017. Les deux dirigeants ont notamment échangé au sujet de la prochaine réunion du G20 et des problématiques migratoires. Ils ont regretté la sortie des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

En accueillant la chancelière allemande Angela Merkel sur le pas de sa bibliothèque privée, le pape François a noté en souriant que cette dernière était «de nouveau là». Il s’agissait en effet de la quatrième audience accordée par le pape argentin à Angela Merkel depuis le début de son pontificat.

Le tête-à-tête entre les deux chefs d’Etat s’est ensuite poursuivi pendant près de quarante minutes, durée notablement longue pour une audience du pontife. Selon la chancelière allemande, qui s’est ensuite exprimée devant des journalistes dans les jardins du Vatican, le pape François lui a tout d’abord présenté ses condoléances après le décès d’Helmut Kohl, survenu le 16 juin. Celui-ci avait été chancelier fédéral d’Allemagne entre 1982 et 1998, période notamment marquée par la réunification du pays.

Les discussions ont ensuite abordé le thème du G20, dont la prochaine réunion se tiendra à Hambourg (Allemagne) les 7 et 8 juillet prochains. Les deux dirigeants ont convenu de la «nécessité d’abattre les murs» et «d’un monde multilatéral», a affirmé Angela Merkel. Les questions des migrations – notamment depuis l’Afrique – et de l’environnement ont également été discutées. Ainsi, a rapporté la chancelière, a été communément regrettée la décision des Etats-Unis de sortir de l’accord de Paris sur le climat de décembre 2015.

Des bonbons, des biscuits et des CD

Selon un communiqué de presse du Saint-Siège, Angela Merkel et le pape François se sont par ailleurs rejoints sur le nécessaire engagement de la communauté internationale «pour lutter contre la pauvreté et la faim» ainsi que pour combattre la «menace mondiale du terrorisme».

Lors du traditionnel échange de cadeaux, la dirigeante allemande a offert des jarres de biscuits et de bonbons de confiture de lait ainsi que des disques de musique du compositeur allemand Ludwig van Beethoven. Pour sa part, le pape François lui a remis une copie de son encyclique Laudato Si’ (2015) et de ses exhortations apostoliques Evangelii Gaudium (2013) et Amoris laetitia (2016).

Après sa rencontre privée avec le Souverain pontife, la chancelière Merkel s’est entretenu avec le cardinal Pietro Parolin, secrétaire d’Etat du Saint-Siège et Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire aux relations avec les Etats. Angela Merkel est actuellement en campagne pour briguer un quatrième mandat à l’issue des élections fédérales qui doivent se tenir le 24 septembre prochain. (cath.ch/imedia/xln/pp)

Le pape François a accordé une audience privée à Angela Merkel, le 17 juin 2017
17 juin 2017 | 16:20
par Pierre Pistoletti
Partagez!