International

Pologne: enquête vaticane sur un évêque suspecté de couvrir des abus

Le Vatican a approuvé le lancement d’une enquête contre Mgr Edward Janiak, évêque de Kalisz, au centre de la Pologne, indique le 2 juin 2020 l’archevêché de Poznan (ouest) dans un communiqué. Le prélat est soupçonné d’avoir couvert des abus sexuels commis par un prêtre sur des enfants.

cath.ch avec I.MEDIA

La procédure contre l’évêque Janiak a été demandée par Mgr Wojciech Polak, évêque de Poznan, suite à la diffusion du documentaire Jeu de cache-cache (Zabawa w chowanego), réalisé par les frères Tomasz et Marek Sekielski, indique le site d’information polonais wyborcza.pl. Le film rapporte le témoignage de victimes présumées, devenues adultes, du prêtre Arkadiusz Hajdasz, du diocèse de Kalisz. Il démontre également comment les supérieurs du prêtre ont gardé le silence sur ses agissements, se contentant de le déplacer dans d’autres paroisses.

Mgr Polak, a demandé au Saint-Siège le 20 mai de pouvoir enquêter sur la responsabilité de Mgr Janiak. Cette demande a été acceptée le 26 mai, confirme l’archidiocèse polonais dans son communiqué. Une enquête préliminaire, comme le veut la procédure mise en place par le motu proprio Vos estis lux mundi (2019), va donc être menée. C’est l’archevêque de Poznań, à l’initiative de la demande et qui avait publiquement considéré le 16 mai que «les normes en vigueur dans l’Église n’ont pas été respectées» par son confrère, qui sera en charge de l’investigation.

Un documentaire sur le rôle de Jean Paul II

L’une des personnes mises en cause dans le film est l’évêque Janiak, lequel a été suspendu de ses fonctions fin mai 2020. Le documentaire a déjà été vu près de sept millions de fois sur YouTube. Il s’agit de la seconde production de ce genre réalisée par les frères Sekielski. En mai 2019, le documentaire Ne le dis à personne (Nie mow nikomu), a enregistré plus de 23 millions de vue. Il avait provoqué une vague d’indignation en Pologne, en révélant les pratiques pédophiles de prêtres dans le pays, ainsi que l’inaction de l’épiscopat et de l’Etat.

Les frères Sekielski projettent de tourner un prochain documentaire sur le rôle qu’aurait pu jouer Jean Paul II dans la dissimulation des crimes commis au sein du clergé polonais. (cath.ch/wyborcza/ag/com/rz)

Le clergé polonais accusé de dissimuler des crimes, ici la cathédrale de Kalisz, au centre de la Pologne | © Janos Korom/Flickr/CC BY-SA 2.0
4 juin 2020 | 14:29
par Raphaël Zbinden
Abus sexuels (658), Pédophilie (128), Pologne (115)
Partagez!