International

Pologne: le directeur de Radio Maryja minimise les abus sexuels

Le Père Tadeusz Rydzyk, directeur du média polonais Radio Maryja, a déclaré début décembre 2020 que l’évêque Edward Janiak, accusé d’avoir couvert des abus sexuels, était un «martyr contemporain des médias». D’autres prélats polonais ont regretté des paroles qui «minimisent» le fléau des abus sexuels.

«Est-ce que ce prêtre a péché? Eh bien oui, il a péché. Qui n’a pas de tentations?», a affirmé Tadeusz Rydzyk à propos d’Arkadiusz Hajdasz, un prêtre du diocèse de Kalisz (Pologne centrale) accusé d’abus sexuels sur mineurs. Le directeur de Radio Maryja a en outre qualifié Mgr Edward Janiak de «martyr contemporain des médias». L’évêque de Kalisz avait été contraint à la démission après la révélation qu’il avait couvert les agissements pédophiles du Père Hajdasz.

Les propos du prêtre rédemptoriste Tadeusz Rydzyk, prononcés le 5 décembre 2020, ont immédiatement provoqué des réactions indignées dans l’Eglise en Pologne. «Rien ne peut justifier un crime contre des personnes sans défense, qui plus est mineurs», a déploré Wieslaw Smigiel, évêque de Torun (centre nord). «Quiconque commet de tels actes doit être jugé et dûment puni». Il s’agit de «rendre conscients ceux qui s’expriment sur des sujets aussi importants et sensibles que les crimes sexuels contre mineurs, à ne pas utiliser de mots qui pourraient banaliser le problème ou augmenter la souffrance des victimes».

Soutien des rédemptoristes

Les responsables rédemptoristes en Pologne, interpellés par le Primat du pays Mgr Wojciech Polak, ont cependant pris la défense du Père Rydzyk. La déclaration de ce dernier était, selon eux, «un commentaire sur la situation actuelle des médias». Dans un communiqué du 7 décembre 2020, ils ont assuré que «les propos du prêtre directeur de média n’étaient pas une critique envers la décision de l’Église concernant l’évêque Janiak».

Les agissements du Père Hajdasz et la dissimulation de Mgr Janiak avaient été révélés par le documentaire Jeu de cache-cache (Zabawa chowanego), diffusé en mai 2020. L’archevêque de Gniezno et Primat de Pologne, Mgr Wojciech Polak, a ordonné, avec l’appui du Saint-Siège, une enquête dans le diocèse de Kalisz. (cath.ch/ag/rz)

Le Père Tadeusz Rydzyk a fondé Radio Maryja Pologne en 1991 | © Piotr Drabik/Flickr/CC BY 2.0
8 décembre 2020 | 16:26
par Raphaël Zbinden
Partagez!