International

«Pope simulator»: un jeu pour se glisser dans la peau du pape

Cathobel/Sophie Delhalle

Une société polonaise de production vient de dévoiler la bande-annonce d’un jeu de simulation en cours de développement: Pope Simulator. Pour tous ceux qui rêvent de se glisser dans la peau du souverain pontife et de plonger dans les arcanes de la diplomatie vaticane.

Pope Simulator permettra aux joueurs de diriger la plus grande institution religieuse du monde – l’Eglise catholique – et sera surtout axé sur les dimensions politique et stratégique. L’éditeur polonais, Ultimate Games S.A., a dévoilé la bande-annonce et les premiers détails du jeu, qui est actuellement en cours de développement. «Pope Simulator est certainement un projet unique avec une approche sérieuse de l’activité papale dans Le nouveau pape virtuel», a déclaré son PDG, Mateusz Zawadzki.

Pope Simulator offrira la possibilité aux joueurs de revêtir la soutane papale et d’en assumer la lourde responsabilité. Il pourra prendre connaissance des différents dossiers qui occupent la diplomatie vaticane: paix au Moyen-Orient, situation en Afrique du Sud, zone de quarantaine. Pour chaque dossier, le joueur aurait trois options: ignorer, faire appel au nonce ou entreprendre un voyage sur place.

Jeu vs réalité

L’aventure commence directement après le sede vacante, durant lequel le joueur a été élu par les cardinaux pour devenir le nouveau chef de l’Eglise catholique. On choisit ensuite ses armoiries, qui auront une influence sur les statistiques, et donc les conséquences des choix effectués plus tard dans le jeu. Et des choix, il faudra en faire: «Le pape n’a aucun pouvoir militaire ou économique, explique Mateusz Zawadzki, mais il a d’autres moyens d’influencer le monde, ce qui était évident dans les années 80, par exemple, lorsque le système communiste en Pologne s’est effondré. Notre idée suppose la possibilité d’utiliser des solutions pacifiques pour influencer le sort du monde et interférer dans politique internationale. Tout cela, bien sûr, conformément à la vision adoptée par le joueur». Organisation de pèlerinages, arbitrage de conflits, rien n’échappe en effet à l’influence du Vatican. 

Des choix qui interrogent

On peut toutefois s’interroger sur certains choix des concepteurs. Dans la bande-annonce, on y voit par exemple le pape négocier avec des forces armées, alors que celui-ci intervient rarement en personne lors de conflit, mais qu’il délègue ses ambassadeurs et collaborateurs sur place pour mener à bien les différentes missions de conciliation. Aussi, quand le pontife croise une petite fille sur la place Saint Pierre, le jeu propose de bénir l’enfant ou de l’ignorer. À vous d’apprécier ce choix. Mais comme l’explique la société polonaise, les travaux sur le nouveau simulateur sont actuellement à un stade très précoce.

Le titre du jeu devrait arriver très bientôt, ayant d’ores et déjà sa propre page. Jusqu’à présent, Ultimate Games S.A. n’a pas révélé de date de sortie, ni les plateformes sur lesquelles le jeu sera accessible. (cath.ch/cathobel/sd/ag/cp)

Le jeu «Pope Simulator» permettra de se glisser dans la peau de l'évêque de Rome et de diriger la plus grande institution religieuse du monde | © capture d'écran
5 mai 2020 | 11:33
par redaction
jeu (1), pape (550), simulation (1), stratégie (1)
Partagez!