Le cardinal polonais Konrad Krajewski, en charge de l'Aumônerie apostolique | © Vatican Media
International
Le cardinal polonais Konrad Krajewski, en charge de l'Aumônerie apostolique | © Vatican Media

Pour aider des familles démunies, le cardinal Krajewski rétablit le courant dans un immeuble

13.05.2019 par I.Media

Pour aider des familles ayant du mal à survivre, le cardinal Konrad Krajewski, aumônier apostolique du pape François, a réactivé personnellement l’électricité d’un bâtiment habité par 420 personnes, dont 98 enfants. Son geste a vivement irrité le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini, connu pour ses positions anti-immigrants.

Le bâtiment occupé, n’appartenant pas au Saint-Siège, n’avait plus ni électricité ni eau chaude depuis une semaine.

Le bâtiment en question est occupé depuis 2013 par de nombreuses familles en situation d’urgence – des migrants et des sans-abri -, mais aussi par un centre culturel polyvalent. Il accueille des concerts, des ateliers de théâtre, un restaurant et un centre d’assistance sociale. Le fournisseur d’électricité Hera a coupé l’électricité le 6 mai dernier pour cause de factures impayées. Le montant s’élève à 300’000 euros.

La solidarité du pape François

Après s’être rendu à Lesbos pour apporter la solidarité du pape François aux migrants vivant dans les camps de réfugiés de l’île grecque, l’aumônier apostolique, informé de la grave situation dans laquelle se trouvent ces familles avec de nombreux enfants, a décidé d’agir.

Le 11 mai 2019, le cardinal Krajewski, 55 ans, s’est rendu dans l’unité de commande électrique et a rétabli le courant personnellement. “C’était un geste désespéré, a-t-il déclaré, dans ce bâtiment, il y a plus de 400 personnes sans électricité, avec des familles, des enfants, sans même la possibilité de faire fonctionner les réfrigérateurs”. Le prélat a confié connaître la situation de cet édifice depuis longtemps. “Via le Vatican, nous avons envoyé des ambulances, des médecins et des vivres”.

Salvini attaque l’aumônier du pape François

Sur le site Vatican News, le prélat polonais s’est dit “conscient des éventuelles conséquences juridiques” auxquelles il pourrait être confronté, “convaincu qu’il était nécessaire de le faire pour le bien de ces familles”. Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, a réagi aussitôt dans les médias italiens en critiquant vivement “l’action illégale” de l’aumônier apostolique du pape François. “Je compte maintenant sur l’Aumônerie du pape (…) pour payer également les 300’000 euros de factures arriérées”, a ironisé le politicien d’extrême-droite.

“A partir du moment où l’électricité a été réactivée, je paie, il n’y a pas de problème, a-t-il affirmé. Il fallait les aider, et ne parlons pas d’argent, si Salvini le souhaite, je paierai également les siennes, de factures!” (cath.ch/imedia/ah/be)


Abus sexuels Le pape François appelle à un 'apostolat de la prévention' | © Mazur/episkopat.pl

Le pape François appelle à créer un "apostolat de la prévention" des abus         

Il y a 50 ans, comme des millions de téléspectateurs à travers le monde, le pape Paul VI regardait en direct les premiers pas de l'homme sur la lune | Vatican Media

La dignité des faibles, objectif plus grand que la lune, pour le pape François   

Actualités ›