Pour Mgr Fellay, la reconnaissance canonique de l'Eglise n'est pas prioritaire

Les traditionalistes de la Fraternité Saint-Pie X (FSSPX) ne recherchent pas avant tout la reconnaissance canonique de l’Eglise catholique, estime Mgr Bernard Fellay, supérieur général de la Fraternité.

C’est du moins ce que l’on peut lire dans son communiqué publié  à l’issue de la réunion des supérieurs majeurs de la Fraternité qui s’est tenue à Anzère, en Valais, du 25 au 28 juin 2016.

«La Fraternité Saint-Pie X, dans l’état présent de grave nécessité qui lui donne le droit et le devoir de distribuer les secours spirituels aux âmes qui recourent à elle, ne recherche pas avant tout une reconnaissance canonique, à laquelle elle a droit en tant qu’œuvre catholique. Elle n’a qu’un désir: porter fidèlement la lumière de la Tradition bimillénaire qui montre la seule route à suivre en cette époque de ténèbres où le culte de l’homme se substitue au culte de Dieu, dans la société comme dans l’Eglise», écrit le prélat d’origine valaisanne.

Mgr Fellay dénonce les erreurs encouragées par «le pape lui-même»

Dans son communiqué, Mgr Fellay dénonce «la grande et douloureuse confusion qui règne actuellement dans l’Eglise». Il écrit que la proclamation de la doctrine catholique exige «la dénonciation des erreurs qui ont pénétré en son sein, malheureusement encouragées par un grand nombre de pasteurs, jusqu’au pape lui-même».

La «restauration de toutes choses dans le Christ», voulue par saint Pie X à la suite de saint Paul (Eph. 1,10), écrit-il, «ne pourra se réaliser sans le soutien d’un pape qui favorise concrètement le retour à la Sainte Tradition. En attendant ce jour béni, la Fraternité Saint-Pie X entend redoubler d’efforts pour établir et diffuser, avec les moyens que lui donne la divine Providence, le règne social de Notre-Seigneur Jésus-Christ. (…) La Fraternité Saint-Pie X prie et fait pénitence pour que le pape ait la force de proclamer intégralement la foi et la morale».

Ordinations à Ecône

Du 25 au 28 juin, le supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X et ses assistants, les abbés Pfluger et Nely, ont eu une série de discussions avec Mgr Tissier de Mallerais et Mgr de Galarreta, ainsi qu’avec tous les supérieurs majeurs (recteurs des séminaires et supérieurs de district de la Fraternité).

La réunion d’Anzère s’est terminée juste avant les ordinations sacerdotales à Ecône où huit nouveaux prêtres de la Fraternité et deux Bénédictins de Bellaigue (un monastère ‘ami’ de de la FSSPX, dans le Puy-de-Dôme) ont été ordonnés mercredi 29 juin 2016 par Mgr Tissier de Mallerais en la fête des saints Pierre et Paul. A cette occasion, le prélat a évoqué une enquête parue «récemment ou il y a trois ans», un sondage fait par les médias «dans un pays d’Europe» où la foi des catholiques est réputée fervente.

Le prêtre, comme l’homme de la grâce, «a disparu de l’horizon de l’Eglise»

«C’était un interrogatoire pour savoir quelle était la piété du prêtre catholique aujourd’hui (…) Le résultat du sondage fut que 42% des prêtres de ce pays ne priaient même pas une fois par jour! Et même moins que cela, et certains ne prient pas du tout… Telle est la situation du sacerdoce aujourd’hui! (…) 54% des prêtres se confessent une fois par an ou moins. C’est vous dire, donc, que le prêtre, comme l’homme de la grâce et de la miséricorde, a disparu de l’horizon de l’Eglise, telle est la situation actuelle du sacerdoce».

Et Mgr Tissier de Mallerais d’affirmer «combien il est urgent que la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, qui a eu cet héritage de l’Eglise par notre vénéré fondateur, communique cet idéal, cette réalité catholique du sacerdoce médiateur et sanctificateur des âmes».

Le pape François accusé de faire «l’éloge du concubinage»

Sur le site internet de la FSSPX, le chef de l’Eglise catholique n’est pas en odeur de sainteté. On peut en effet lire qu’aux yeux des traditionalistes, le pape François «fait l’éloge du concubinage» et «une nouvelle fois démontre qu’il est un vrai pape conciliaire imbu de modernisme, de relativisme». (cath.ch/com/be)

 

 

 

Mgr Bernard Fellay, supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X
30 juin 2016 | 13:25
par Jacques Berset
Partagez!