Vatican

Premières exceptions au célibat sacerdotal attendues pour l'Amazonie

Les premières exceptions à la règle du célibat des prêtres pourraient tomber rapidement dans la région amazonienne. C’est du moins ce qu’estime Pirmin Spiegel, directeur général de l’œuvre catholique d’entraide allemande Misereor très active dans la région.

Plusieurs évêques d’Amazonie devraient déposer prochainement à Rome des demandes de dispense pour l’ordination à la prêtrise de diacres mariés (viri probati), a indiqué Pirmin Spiegel, le 3 mars 2020, en marge de la Conférence des évêques réunie à Mayence.

Dans les semaines à venir, les responsables d’Eglise se réuniront en plusieurs endroits de la région pour discuter des mesures concrètes à prendre suite au document final du Synode sur l’Amazonie ainsi qu’à la lettre du pape «Querida Amazonia». En effet, en ne s’exprimant pas sur le sujet dans son exhortation apostolique, le pape n’a pas fermé la porte à des exceptions.  

Mgr Ludwig Schick, archevêque de Bamberg, a noté qu’il fallait dépasser une vision en noir ou blanc de la question du célibat sacerdotal. Il est clair depuis longtemps dans l’Eglise, y compris latine, que dans certaines circonstances exceptionnelles, l’ordination à la prêtrise est également possible pour des hommes mariés.

Jusqu’à présent, cela s’appliquait par exemple aux prêtres des Églises orientales liées à Rome ou au clergé anglican et protestant converti. D’autres autorisations spéciales du même type sont donc possibles.

Pas pour les femmes

Mgr Schick considère cependant que la question de la possibilité d’une ordination sacramentelle des femmes n’est pas pour autant ouverte. Ici, le pape François a confirmé la décision claire de Jean Paul II contre une telle ordination. (cath.ch/kna/mp)

Quelle place pour le sacerdoce en Amazonie? | © Jacques Berset
6 mars 2020 | 16:29
par Maurice Page
Partagez!