Mgr Christian Lépine célèbre la messe de Noël en plein air à Montréal | capture d'écran Youtube
International

Québec: Des messes inclusives sous la neige

L’obligation du passeport vaccinal pour toutes les célébrations religieuses, imposée au Québec juste avant Noël 2021, a poussé nombre de paroisses à organiser des messes en plein air. En plein coeur de l’hiver, par des températures souvent négatives, les fidèles se sont rassemblés sur le parvis ou les parkings des églises.

Un des premiers à braver l’hiver a été l’archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine, avec sa messe de Noël. Il a raconté sur YouTube, le sens de sa démarche On le voit arborant une touque (couvre-chef de trappeur en fourrure), encourager quelques dizaines de fidèles réunis sur le parking de la cathédrale Marie-Reine-du-Monde.  

Dès le lendemain, les responsables de la paroisse ont décidé de célébrer une messe quotidienne à 12h15. Le Journal de Montréal a relaté l’événement en pleine page pleine page  sous le titre À genoux dans la gadoue à -13oC. À partir du 10 janvier, 2020, affluence oblige, une messe s’ajoutait à 17h.

«J’ai célébré une messe ici par -13 degrés Celsius lundi et il y avait plus de 80 fidèles présents», raconte le vicaire Emanuel Zetino. «Honnêtement, je n’imaginais pas un jour célébrer dans ces conditions», renchérit l’abbé Henri Cissé, qui vit son premier hiver québécois depuis son arrivée du Sénégal l’automne dernier. 

Des fidèles rassemblés dehors pour la messe au Québec / Facebook

Dès l’entrée en vigueur du passeport, des paroisses des quatre coins du Québec annonçaient leurs « messes en plein air » sur les réseaux sociaux. L’archidocèse de Montréal recense sur son site une dizaine de lieux de célébrations extérieures en français et en anglais.

«Messe à l’auto»

À Châteauguay, au sud-ouest du Québec, on fait la «messe à l’auto» (drive-in en bon français !) en syntonisant son poste de radio sur une fréquence donnée. «En fin de semaine, on annonçait plus froid, avec de la neige. On a donc fait comme le 1er janvier, la messe à l’auto, a expliqué au site Le Verbe.com Clément Lafitte, curé de la paroisse Sainte-Marguerite-d’Youville. Je me place dans le portique quand il fait beau. Quand il fait froid, on est au jubé, qui est tout fenêtré. Les gens peuvent alors nous voir. »

La messe de l’abbé Lafitte a même reçu visite des policiers. Averti de la présence de nombreuses voiture sur le parking, ils voulaient vérifier le respect des normes sanitaires. Surpris de trouver l’église vide et les gens dehors, ils ont dû constater que tout était en ordre! Ils sont repartis en souriant à la lueur des gyrophares et au son des klaxons de paroissiens. «C’était pas mal spécial tout ça! Digne de la Lumière qu’est Jésus-Christ!» (cath.ch/mp)

Mgr Christian Lépine célèbre la messe de Noël en plein air à Montréal | capture d'écran Youtube
12 janvier 2022 | 15:43
par Maurice Page
Messe (230), passe sanitaire (12), Québec (62)
Partagez!