Le billet de 50 shekels représente le poète Shaul Tchernichovsky
International
Le billet de 50 shekels représente le poète Shaul Tchernichovsky

Un rabbin israélien interdit de regarder les billets de 50 shekels

05.12.2017 par Raphaël Zbinden

Le rabbin ultra-orthodoxe israélien Benzion Mutzafi a créé une polémique en interdisant à ses étudiants de regarder les billets de 50 shekels. Motif: le billet porte l’effigie du poète israélo-russe Shaul Tchernichovsky, qui avait épousé une chrétienne.

Lors de l’un de ses cours, le religieux sépharade a sorti un billet de 50 shekels de sa poche et déclaré à ses étudiants qu’ils ne devaient pas le regarder, rapporte le 3 décembre 2017 le journal israélien Haaretz. “Il est bien connu que Shaul Tchernichovsky était marié à une chrétienne dévote, qui allait à l’église tous les dimanches”, s’est justifié Benzion Mutzafi. Le rabbin a précisé que le poète avait refusé d’obliger sa femme à se convertir au judaïsme. “Dans notre tradition, il existe des principes fondamentaux concernant ceux qui vivent avec un chrétien. Ce sont des apostats”, a-t-il assuré. Il a enjoint les étudiants à plier le billet de façon à ce que le visage du poète n’apparaisse jamais.

Encouragement à ne pas fréquenter les non juifs

Du moment que Benzion Mutzafi est un rabbin très influent dans la communauté sépharade, ses enseignements, qui encouragent à ne pas fréquenter des non juifs, ont un impact direct sur les ultra-orthodoxes du pays, comment Haaretz.

Les milieux fondamentalistes juifs avaient critiqué dès sa sortie, en 2014, le billet 50 shekels. Le rabbin Shlomo Aviner a qualifié le choix de représenter Shaul Tchernichovsky comme “extrêmement agaçant”.

Shaul Tchernichovsky, né en Russie en 1875 a émigré en Palestine sous mandat britannique en 1931. Mort à Jérusalem en 1943, il est considéré comme l’un des plus grands poètes juifs. (cath.ch/haar/rz)


Le pape François se recueille devant la stèle en l'honneur des victimes du ghetto de Vilnius | capture d'écran Vatican media

Hommage du pape François aux juifs de Vilnius exterminés par les nazis

Shadi Khalloul, président de l’Association des chrétiens araméens d’Israël et membre du “Philos Project“ | © Passages.

Projet d’une ville réservée aux chrétiens araméens au nord d'Israël

Actualités ›