International

RDC: les évêques exhortent le président au respect de la Constitution

Une délégation de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) a remis, le 9 novembre 2020, au président Félix Tshisekedi, un mémorandum sur la situation du pays. Les évêques y appellent notamment à une réforme du système électoral et au respect de la Constitution.

Le document a été rédigé dans le cadre de consultations nationales sur la gouvernance de la République démocratique du Congo (RDC) lancées par le chef de l’Etat. La délégation de l’Eglise catholique était conduite par son président, Mgr Utempi Tapa, évêque de Kinsagani, au centre du pays.

Dans le mémorandum de quatre pages publié sur son site, l’épiscopat congolais appelle le président Tshisekedi à tout mettre en œuvre pour le bien-être de la population. Pour ce faire, il recommande le respect de la Constitution, le renforcement de la sécurité nationale, la préservation de l’intégrité territoriale, la stabilité de l’Etat et de ses institutions, la paix sociale, ainsi que l’Etat de droit et la démocratie.

Dans le domaine politique, les évêques de la CENCO préconisent une réforme du système électoral, telle que la dépolitisation et le renforcement de l’indépendance de la CENI (Commission électorale nationale indépendante), afin de «redonner confiance au peuple», lors des prochaines élections, et de rendre les institutions républicaines fortes de leur légitimité.

La coalition gouvernementale en péril?

Les prélats ont aussi pressé le président d’évaluer sérieusement le contenu de l’accord sur le gouvernement de coalition, dont la composition a été dévoilée en août 2019. Alors que la RDC s’essaye pour la première fois à la cohabitation, le président Tshisekedi a déclaré, le 23 octobre 2020, que deux ans après son accession au pouvoir, des divergences entre ses alliés politiques et lui ne lui ont pas permis «d’accomplir la tâche» que le peuple lui avait confiée. C’est face à cette situation qu’il s’est trouvé contraint de lancer des consultations avec les représentants des différents groupes sociaux du pays, pour recueillir leurs opinions sur la manière de gérer la nation.

La CENCO a toujours joué un rôle clé dans le règlement des crises politiques, économiques, et sociales en RDC. En décembre 2016, au plus fort de la contestation contre le régime du président Joseph Kabila, à l’époque au pouvoir, elle avait réussi à trouver un compromis entre les partis politiques de la mouvance présidentielle et de l’opposition. Ce compromis a été matérialisé par un «Accord politique global et inclusif», qui a permis de sortir le pays de l’impasse politique. (cath.ch/ibc/com/arch/rz)

Le président de la RDC Felix Tshisekedi est exhorté à améliorer le bien-être de sa population | © Africa CEO Forum/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0
12 novembre 2020 | 10:14
par Ibrahima Cisse
Afrique centrale (6), CENCO (30), Congo RDC (87), RDC (80)
Partagez!