Reconnaissance du martyre d’une religieuse indienne

27.03.2017 par Maurice Page

Vingt-deux ans après son assassinat, la Congrégation pour les causes des saints a reconnu, le 23 mars 2017, le martyre de la religieuse indienne Regina Maria Vattalil. La clarisse franciscaine a été tuée le 25 février 1995, pour son engagement en faveur des femmes et des paysans.

Sœur Regina Maria Vattalil, âgée de 41 ans, était originaire du Kerala et oeuvrait depuis deux ans et demi à Udaynagar, dans le diocèse d’Indore, dans l’Etat indien du Madhya Pradesh. Elle a été tuée alors qu’elle voyageait en autobus d’Udaynagar à Indore, rapporte l’agence missionnaire vaticane Fides. Deux hommes la contraignirent à descendre du véhicule et lui infligèrent plus de 50 coups de couteaux devant les autres passagers. La police procéda à l’arrestation de trois personnes.

La religieuse était surtout engagée en faveur des paysans et des femmes des villages. Elle travaillait comme assistante sociale, enseignant les droits civils aux populations tribales d’Udaynagar, au sein d’une zone dominée par de grands propriétaires fonciers et par des usuriers. Après ses obsèques, des milliers de personnes dont plusieurs évêques participèrent à des manifestations publiques. Toutes les institutions et les écoles catholiques de l’Etat du Madhya Pradesh demeurèrent fermées en signe de deuil. (cath.ch/fides/mp)


Mohan Madhukar Bhagwat, chef du Rashtriya Swayamsevak Sangh RSS, groupe nationaliste paramilitaire hindou | © rss.org

Le nationalisme hindou, avec ses violences, inquiète les chrétiens du Nagaland

Le cardinal indien Georges Alencherry, archevêque majeur d'Ernakulam des Syro-malabars | Youtube

Le cardinal indien George Alencherry impliqué dans un scandale financier

Actualités ›