International

Record du nombre de sorties d'Eglise en Allemagne

Le nombre de sorties d’Église a considérablement augmenté en Allemagne. En 2019, 272’771 catholiques ont quitté leur Eglise, a annoncé, le 26 juin 2020, la Conférence des évêques allemands. (DBK). Ce chiffre représente une augmentation de 26% par rapport à l’année précédente.

Au total, 22,6 millions de personnes appartenaient à l’Église catholique en Allemagne en 2019, soit 27,2 % de la population totale. En 2018, ils étaient encore 23 millions, soit 27,7 %. Ce déclin s’explique également par des raisons démographiques. Le chiffre de 233’937 enterrements ecclésiastiques est nettement supérieur au nombre de baptêmes qui se monte à 159’043. Le nombre d’admissions (2’330) et de réadmissions (5’339) a également diminué.

Le président de la conférence épiscopale allemande (DBK), Mgr Georg Bätzing, a exprimé son inquiétude face à cette évolution: «Le nombre de démissions montre l’éloignement toujours plus grand des membres de l’Eglise avec une vie de foi au sein de la communauté ecclésiale.»

La diminution de la réception des sacrements montre une «érosion des liens personnels avec l’Eglise». Apparemment, un grand nombre de personnes ne sont plus motivées par la vie de l’Eglise. L’Eglise doit se demander si elle parle toujours la bonne langue pour atteindre les gens aujourd’hui. Après une perte considérable de crédibilité, elle doit regagner la confiance par la transparence et l’honnêteté, estime le président de la DBK.

De nombreux départs aussi chez les protestants

En septembre 2018, les évêques catholiques avaient publié une étude sur l’ampleur des abus sexuels dans l’Église catholique en Allemagne de 1946 à 2014. Mais il n’est pas certain que le thème des abus soit la cause centrale de la nouvelle vague de sorties. En effet selon les dernières informations, le nombre de démissions de l’Église protestante en Allemagne, qui compte 20,7 millions de membres, et qui est moins associée à des abus aux yeux du public, se situe au même niveau et s’élève à environ 270’000.

Une étude publiée en 2018, par le diocèse catholique d’Essen a constaté qu’un chemin d’éloignement, associé à des doutes sur la foi, est la principale raison de quitter l’Eglise. La morale sexuelle, en particulier, n’est plus considérée comme d’actualité, les questions touchent aussi la place et l’image de la femme dans l’Eglise et le célibat des prêtres. Mais ici encore, la question se pose de savoir pourquoi les Eglises protestantes qui ne sont pas concernées par ces thématiques perdent tout autant de fidèles.

Enfin il ne faut pas oublier que le fait de sortir de l’Eglise permet de ne plus payer l’impôt ecclésiastique obligatoire en Allemagne. Pour certaines catégories de contribuables, les considérations financières ont certainement leur poids. (cath.ch/kna/mp)

La cathédrale de Ratisbonne en Allemagne (photo Wikimedia commons Omnidoom 999 CC BY-SA 2.5)
26 juin 2020 | 15:32
par Maurice Page
Partagez!