Suisse

Renata Asal-Steger, nouvelle présidente de la RKZ

La Conférence centrale catholique romaine de Suisse (RKZ) a élu, lors de son Assemblée plénière du 29 au 30 novembre 2019 à Zurich, la Lucernoise Renata Asal-Steger à sa présidence. Il s’agit de la seconde femme en cinquante ans à diriger la faîtière des corporations ecclésiastiques du pays.

Pour la première fois, deux personnes s’étaient mises à disposition pour conduire les destinées de la Conférence centrale: Renata Asal-Steger, issue de la Suisse alémanique, et Roland Loos, un représentant de la Suisse romande, rapporte la RKZ dans un communiqué du 3 décembre. L’institution relève la «rareté» de ces deux candidatures, la RKZ n’ayant été dirigée qu’une seule fois par une femme et qu’une seule fois par un Romand en presque cinquante ans d’existence. Le choix des délégués s’est finalement porté sur Renata Asal-Steger, vice-présidente depuis 2014 de la RKZ et présidente du Conseil synodal de l’Eglise nationale lucernoise. «C’est avec beaucoup de joie et de respect que je prendrai part avec vous à l’édification de l’Eglise de demain, une Eglise qui aborde avec courage les questions de notre temps», a déclaré la nouvelle présidente suite à son élection. La Lucernoise née en 1960 possède une formation en pédagogie et en droit.

Renata Asal-Steger est la nouvelle présidente de la RKZ | © Action de Carême

La corporation de Schwyz intégrée

Un autre point fort de l’Assemblée plénière a été l’approbation de l’intégration de l’Eglise cantonale catholique romaine de Schwytz au sein de la Conférence centrale. Les catholiques du canton de Suisse centrale ont voté le 30 juin 2019 en faveur de cette adhésion. Suite à cette démarche, toutes les corporations ecclésiastiques cantonales de Suisse soutiennent désormais leur organisation faîtière. . «On peut y voir un signe clair de ce que la solidarité dans l’Eglise n’est pas laissée à l’arbitraire de chacun mais qu’au contraire, il appartient à tous de verser sa part», a souligné Luc Humbel, président sortant de la RKZ.

La RKZ, observatrice pour le processus synodal allemand

Par ailleurs, les délégués à la Conférence centrale ont pris connaissance des informations du président de la Conférence des évêques suisses (CES) données par lettre concernant le processus de renouveau prévu au sein de l’Eglise, baptisé «En chemin ensemble pour renouveler l’Eglise». Il s’agit d’une démarche à laquelle ils adhèrent pleinement et dont ils approuvent la conception en tant que «work in progress». Parallèlement, la Conférence centrale aspire à ce que sa participation au processus mais aussi le rôle assigné au Conseil de coopération CES-Conférence centrale dans ce cadre soient renforcés et définis avec plus de précision.

Les délégués se sont en outre réjouis de ce que la Conférence épiscopale d’Allemagne et le Zentral-komitee der deutschen Katholiken (comité central des catholiques allemands) aient décidé d’accorder à la RKZ un statut d’observateur dans le cadre du «Synodaler Weg» (voie synodale). (cath.ch/com/rz)

Laure-Christine Grandjean quitte la Commission pour la communication

Les autres organes de la Conférence centrale ainsi que les délégations de cette dernière au sein d’instances extérieures ont fait également l’objet d’une nouvelle élection. Des changements se sont produits essentiellement au niveau des experts siégeant au sein de commissions: pour succéder à feu Philippe Gardaz et à l’ancien président du Tribunal fédéral Giusep Nay à la Commission du droit public ecclésiastique, les délégués ont élu le professeur de droit privé émérite Paul-Henri Steinauer (Fribourg) et le professeur de droit public Felix Hafner (Bâle). Quant à Laure-Christine Grandjean, qui a siégé jusqu’ici à la Commission pour la communication, elle a été remplacée par Mariano Tschuor, ancien journaliste à la SRG et dont la candidature a été proposée par la CES. RZ

Renata Asal-Steger (1ere depuis la dr.) est la seconde femme à diriger la RKZ (DR)
3 décembre 2019 | 16:52
par Raphaël Zbinden
RKZ (57)
Partagez!