Vatican

Renonciation du cardinal Comastri, vicaire général pour le Vatican

Le pape François a accepté la renonciation du cardinal Angelo Comastri, vicaire général du pontife pour la Cité du Vatican, et archiprêtre de la basilique Saint-Pierre, a annoncé le Saint-Siège le 20 février 2021. Le cardinal Comastri avait 77 ans. Il nomme à sa place le cardinal Mauro Gambetti, jusqu’alors custode du Sacro Convento d’Assise.

Le pape François aura attendu près de trois ans avant d’accepter la démission du cardinal Comastri, son vicaire pour le Vatican. Ce dernier avait dépassé l’âge canonique de la retraite en septembre 2018. Il est remplacé, le jour même de sa renonciation, par le cardinal Gambetti, élevé cardinal récemment et jusqu’alors sans charge.

Le cardinal Gambetti se voit confier les charges de vicaire général pour la Cité du Vatican et pour les villas pontificales de Castel Gandolfo, celle d’archiprêtre de la basilique Saint-Pierre du Vatican et la présidence de la Fabrique de Saint-Pierre. Le cardinal Comastri, désormais titulaire émérite de toutes ces charges, les occupait depuis plus de quinze ans.

Ancien prélat du Sanctuaire de Lorette

Né à Sorano en Toscane en 1943, le cardinal Comastri est ordonné en 1967 et rejoint dès 1968 Rome pour travailler au sein de la Congrégation pour les évêques. En 1971, il revient dans sa région d’origine et devient curé d’Argentario, charge qu’il occupera pendant onze ans.

En 1990, le pape Jean Paul II le nomme évêque de Massa Marittima-Piombino, toujours en Toscane. Il doit cependant abandonner sa charge en 1994 après avoir été atteint d’une maladie au cœur. Remis en 1996, il est élu prélat de Lorette, et dans la foulée délégué pontifical du sanctuaire marial.

Un homme de confiance de Jean Paul II et Benoît XVI

Dans le même temps, il multiplie les responsabilités: vice-président de l’Académie pontificale de l’Immaculée, président du comité italien du Grand Jubilé de l’an 2000, et prédicateur de Carême du pape et de la Curie en 2003.

C’est en 2005 que Jean Paul II décide de lui confier la présidence de la Fabrique de Saint-Pierre et le vicariat général pour la Cité du Vatican. Il devient aussi archiprêtre coadjuteur de la basilique Saint-Pierre, charge qui lui sera définitivement confiée l’année suivante.

Un ingénieur devenu franciscain

Au cardinal Comastri succède le cardinal Gambetti, un franciscain originaire de Castel San Pietro Terme, dans la région de Bologne, en Émilie. Né en 1865 dans une famille qui compte déjà deux prêtres, celui-ci a poursuivi des études scientifiques avant de devenir ingénieur mécanique à Bologne, dans une région célèbre mondialement pour ses ateliers automobiles (la scuderia Ferrari notamment).

En 1992, il décide de rejoindre l’ordre des Franciscains conventuels. Il célèbre ses vœux perpétuels en 1998, et est ordonné en 2000. Il est élu ministre provincial des conventuels en Émilie-Romagne en 2009, puis des séculiers en 2010.

Un cardinal en robe de bure

Fra Gambetti est enfin nommé custode du sanctuaire central des franciscains, le Sacro Convento d’Assise, de 2013 à 2017. Il est renouvelé dans ses fonctions jusqu’en 2021. Le 3 octobre 2020, il accueille le pape François, venu signer son encyclique Fratelli tutti sur le tombeau du Poverello.

Quelques semaines plus tard, le pape François l’élève à la pourpre cardinalice le 28 octobre 2020. Auparavant, il a reçu l’ordination épiscopale, comme le veut la tradition. Il est le premier franciscain conventuel à recevoir la barrette rouge depuis 1861. (cath.ch/imedia/cd/rz)

Le cardinal Angelo Comastri a atteint l'âge de la retraite en 2018 | © Vatican Media
20 février 2021 | 14:45
par I.MEDIA
Partagez!