Suisse

La révolution et la mort au menu de la revue 'choisir'

La revue trimestrielle choisir, éditée par les jésuites de Suisse romande, se penche pour son numéro d’automne sur le thème des révolutionnaires. Cent ans après la révolution russe, historiens, des théologiens et des journalistes apportent leur éclairage sur ce phénomène. Son deuxième dossier Rites et deuils est consacré à l’évolution en Occident des rites funéraires.

La révolution et la mort… «Des jumelles peut-être, tant elles sont inséparables», dit dans son éditorial Pierre Emonet sj, directeur de choisir.

Pour mieux comprendre les révolutionnaires, choisir propose des lectures du passé et d’autres plus contemporaines. Réforme et révolution renvoient toujours à des notions de continuité ou de rupture, relève François Hartog. Daniel Marguerat s’interroge sur la figure de Jésus comme révolutionnaire. Jean-Blaise Fellay sj  revient sur les penseurs de la révolte paysanne du XVIe siècle en Allemagne et en Suisse. Enfin Jean-François Fayet rappelle que c’est en partie en Suisse que se pensera la révolution de 1917, nombre de révolutionnaires polonais et russes y ayant trouvé refuge durant la Première Guerre mondiale.

Face au changement climatique et autres évolutions planétaires catastrophiques, une révolution de notre civilisation paraît indispensable. Conversion et action sont donc urgentes pour Martin Maier sj, théologien, mais aussi pour le professeur en environnement Dominique Bourg interviewé par Valérie Bory.

Rites et deuils

Véritable séisme, le deuil atteint l’être humain dans ses dimensions physiques, mentales, émotionnelles et spirituelles. Soutiens et partages se révèlent nécessaires, explique Rosette Poletti. Camille Béguin, thanatopractrice,»«et Patrizia Cini, photographe se penchent sur l’exposition du corps des défunts dans les chapelles mortuaires. Des cérémonies d’adieux avec musique (Jacques Schmitt) ou d’autres rites de passage restent primordiaux, remarques, note la psychotérapeute Jeltje Gordon-Lennox. Mais les modes ou les vents nouveaux qui touchent à la mort sont-ils toujours appropriés (Eugène)? Lorsque le rejet du christianisme et de ses rites s’accompagne d’une quête trop individualiste, le deuil peut virer à l’errance (Patrick Bittar : cinéaste). (cath.ch/com/mp)

 

Révolution et mort au menu de la revue 'choisir'
28 septembre 2017 | 16:48
par Maurice Page
Deuil (12), Jésuites (74), Mort (46), révolution (7), revue choisir (9)
Partagez!