International

Rio: Ces athlètes qui courent pour Dieu

Parmi les 11’000 athlètes qui participent aux Jeux Olympique de Rio, nombreux sont ceux qui revendiquent leur foi chrétienne. De Juan Martín Del Potro à Usain Bolt, ils témoignent explicitement de leur attachement au Christ.

Djokovic vs Del Potro

La passion du tennis n’est pas le seul point commun entre le Serbe Novak Djokovic, N.1 mondial et vainqueur de douze tournois du Grand Chelem, et Juan Martín del Potro, qui a remporté dix-huit titres en simple sur le circuit ATP. Les deux joueurs assument leur foi chrétienne. Le joueur argentin, qui éliminait dimanche son homologue serbe au premier tour du tournoi olympique, témoigne ouvertement de son attachement à l’Eglise et au pape François. Il a même offert au souverain pontife la raquette avec laquelle il a battu Roger Federer en final de l’US Open de 2009. Djokovic, de son côté, est plus discret sur la pratique de sa foi. S’il ne se considère pas comme un croyant modèle, il reconnaît son appartenance à l’Eglise orthodoxe serbe et avoue prier avant chaque repas.

Usain Bolt

Usain Bolt, de son vrai nom Usain Saint Leo Bolt, n’est pas en reste. L’homme le plus rapide du monde prie en silence avant chaque course. Et il n’oublie pas de rendre grâce ensuite. Après avoir gagné l’épreuve du 200 mètres des Jeux Olympiques de Londres, il avait twitté: «Je veux remercier Dieu pour tout ce qu’il fait pour moi parce que sans lui rien de tout cela ne serait possible».

Gabrielle Douglas

Gabrielle Christina Victoria Douglas est une athlète bien connue outre-Atlantique. Surnommée «l’écureuil volant» de la gymnastique artistique américaine, elle est la première femme Afro-Américaine à avoir remporté à la fois la médaille d’or par équipe et la médaille d’or en individuel lors des Jeux Olympiques. C’était à Londres, en 2012. La jeune femme de 22 ans est convaincue que son talent vient de Dieu. En juin dernier, elle détaillait sa playlist musicale au magazine américain SELF. Au sommet, Gabrielle Douglas mentionnait un groupe chrétien, Veridia – qui n’a pas manqué de remercier la gymnaste via Twitter.

David Boudia

David Boudia a décroché l’or au plongeon de haut-vol à 10m lors des Jeux Olympique de Pékin. Ce Texan de 27 explique pose un même regard sur sa foi et sur le sport. «Je suis en paix lorsque je pratique l’un et l’autre pour la gloire de Dieu». Il avoue être revenu à la foi par le témoignage de son entraîneur. «J’avais beaucoup de questions dans une période difficile de ma vie. Il a su y répondre tout en m’aidant à découvrir la Parole de Dieu», confie l’athlète au site américain beliefnet.com. Cette conversion a-t-elle eu un impact sur sa manière de plonger? «Je vis différemment les échecs. Je suis moins attentif aux éloges. Si je fais un bon plongeon, je loue Dieu. Et si j’en fais un mauvais… je le loue aussi!»

(cath.ch/pp)

«Sans Dieu, rien n'aurait été possible» Usain Bolt
8 août 2016 | 16:59
par Pierre Pistoletti
Partagez!