Rome: L’Eglise ne peut ignorer la souffrance des foyers qui se désagrègent, affirme le pape

Rome, 23 janvier 2015 (Apic) Le pape François s’est adressé le 23 janvier 2015 aux membres du Tribunal apostolique, à l’occasion de l’ouverture de l’année judiciaire au Vatican. Il a prôné l’accès de tous les fidèles à la justice de l’Eglise et a porté son attention sur «la souffrance des nombreux foyers qui se désagrègent».

La crise actuelle de la foi engendre inévitablement une méconnaissance du mariage avec des conséquences évidentes sur le mûrissement de la volonté nuptiale. D’où la nécessité pour les Juges du Tribunal apostolique (ou Rote Romaine) de poursuivre leur ministère avec une passion renouvelée, a affirmé le pape François. La Rote est essentiellement un tribunal d’appel des sentences rendues par les tribunaux ordinaires de l’Eglise catholique, diocésains ou régionaux, en particulier les demandes de reconnaissance de nullité de mariage, rappelle Radio Vatican.

La mentalité mondaine pousse à rechercher son bien-être personnel

Dans son discours, le pape a relevé que la crise du mariage dérive le plus souvent d’une crise de la connaissance éclairée par la foi. Or, cela n’est plus exceptionnel comme dans le passé. Aujourd’hui un grand nombre de fidèles vivent en situation irrégulière sous l’influence de la mentalité mondaine mensongère, propagée entre autres par les médias, qui pousse à ne rechercher que son bien-être personnel. Citant Paul VI, le Pape François a fustigé les maladies de l’homme moderne: relativisme, démagogie, mode, hédonisme, égoïsme etc…

Mais l’Eglise ne peut ignorer la souffrance des nombreux foyers qui se désagrègent en laissant derrière eux les décombres des relations affectives, des projets et des attentes communes, a poursuivi le pape. Appelé à vérifier s’il existe un vice de forme dans le consentement matrimonial, le juge doit tenir compte du contexte dans lequel ce consentement s’est formé. Le Souverain Pontife appelle donc de ses vœux une conversion pastorale des structures ecclésiastiques pour venir en aide à ceux qui s’adressent à l’Eglise afin de faire la lumière sur leur situation conjugale.

Des tribunaux ecclésiastiques accessibles à tous

L’objectif premier des institutions, du droit et des lois de l’Eglise est avant tout de sauver les âmes, affirmé le pape. Les tribunaux ecclésiastiques devront donc pouvoir compter sur le concours de personnes compétentes susceptibles de conseiller ceux qui souhaitent introduire une cause de nullité de mariage. Mais il est aussi essentiel que des avocats stables soit constitués dans chaque tribunal et rémunérés par le tribunal lui-même pour que tous les fidèles puissent avoir accès à la justice de l’Eglise. (apic/rv/bb)

23 janvier 2015 | 16:02
par Bernard Bovigny
Partagez!