Rome: une religieuse chinoise parmi les jeunes auditeurs du synode

Sœur Teresina Cheng, une jeune religieuse chinoise fait partie des 36 jeunes qui participent au synode sur ‘les jeunes, la foi et le discernement vocationnel’ en tant qu’auditeurs, rapporte l’agence catholique italienne Asia News le 3 octobre 2018.

«La foi chez les jeunes Chinois est une chose abstraite. Au mieux, il s’agit de la foi qu’ils ont reçue de leurs parents, mais leur relation avec Dieu n’est pas profonde», a déclaré Sœur Cheng. C’est par sa fréquentation régulière de la messe, a-t-elle confié, qu’elle a décidé d’entrer au couvent des sœurs de la Mère du Seigneur d’Hebei en 2004.

Deux évêques chinois au synode

La religieuse chinoise étudie actuellement la théologie au Collège missionnaire Mater Ecclesiae de Castel Gandolfo, près de Rome. Sœur Cheng était la première représentante de son pays au synode, avant que les deux évêques Mgr Jean Baptiste Yang Xiaoting, évêque de Yan’an, et Mgr Joseph Guo Jincai, évêque de Chengde, y soient nommés officiellement pour représenter l’épiscopat chinois. Il s’agit de la première fois que Pékin autorise des prélats du pays à participer à une assemblée synodale. (cath.ch/imedia/mg/be)

Sœur Teresina Cheng: la relation des jeunes Chinois avec Dieu n’est pas profonde | © Asianews
3 octobre 2018 | 12:41
par Jacques Berset
Chine (256) , synode2018 (109)
Partagez!