Rwanda: fermeture temporaire d'une radio évangélique pour misogynie crasse

14.02.2018 par Jacques Bersert

Pour avoir diffusé un sermon “dégradant pour les femmes”, une radio évangélique américaine basée à Kigali a été fermée pour trois mois sur ordre de l’autorité de surveillance des médias du Rwanda.

Amazing Grace FM, lancée en janvier 2009 par le missionnaire baptiste américain Gregg Schoof, membre de la First Baptist Church of Hammond, dans l’Etat américain d’Indiana, a déjà été réprimandée dans le passé pour des dérapages.

Un pasteur qualifie les femmes de “créatures du mal”

La station de radio a diffusé le 29 janvier 2018 un prêche du pasteur rwandais Nicolas Niyibikora jugé particulièrement ignoble et dégradant pour les femmes. Il déclarait en particulier que les femmes étaient de “dangereuses créatures du mal, allant contre les plans de Dieu”.

Ces insultes ont provoqué un tollé dans la population et des plaintes ont été déposées auprès de l’autorité de surveillance des médias par l’Association nationale des Femmes du Rwanda et par l’Association des femmes journalistes. La radio et le prédicateur ont été sommés de faire des excuses publiques. La Commission des médias du Rwanda, qui supervise le secteur des médias dans le pays, est très sourcilleuse sur les contenus diffusés, arguant du rôle incitatif qu’ont joué certaines radios dans le génocide de 1994. (cath.ch/ag/be)

 

 


Le président rwandais Paul Kagame en 2014 (photo wikimedia commons Veni Markovski CC BY-SA 4.0)

Le Rwanda veut obliger les organisations religieuses à déclarer les fonds reçus de l'étranger

Le président rwandais Paul Kagame brigue un troisième mandat (Photo: Veni/Flickr/CC BY-NC 2.0)

L’Afrique aux urnes

Actualités ›