Suisse

Sion: port du masque obligatoire durant les célébrations

Le port du masque devient obligatoire dès le 18 octobre 2020, durant les célébrations mais aussi lors des autres rencontres pastorales qui se déroulent dans des espaces publics clos, annonce le diocèse de Sion dans la soirée du 16 octobre. La forte augmentation de cas de covid-19 en Valais a contraint les autorités à renforcer les mesures sanitaires.

A partir du 18 octobre, le port du masque est donc rendu obligatoire dans tous les lieux publics fermés en Valais, notamment les églises et chapelles. «Concrètement, à compter de cette date, tous les participants à une célébration liturgique devront porter un masque de protection», précise l’abbé Pierre-Yves Maillard, vicaire générale du diocèse de Sion.

Enfants de moins de 12 ans dispensés

Les enfants de moins de douze ans ainsi que les personnes pouvant faire valoir des raisons particulières, notamment médicales, sont dispensés du port du masque. Cette mesure s’ajoute à toutes les autres directives édictées dans le «plan cadre de protection» du 26 mai, complété le 24 juin dernier.

Le port du masque ne dispense aucunement du respect prioritaire de la distance de 1,5 m entre les personnes (sauf membres d’une même famille) et de la désinfection des mains. Le port du masque concerne les fidèles aussi bien que les chanteurs, musiciens ou servants de messe. Le prêtre est autorisé à ne pas porter de masque, à l’exception des situations dans lesquelles il n’ est pas en mesure de respecter la distance de 1,5 m (comme la distribution de la communion).

Les rencontres pastorales aussi concernées

L’obligation de porter un masque s’étend également à toutes les autres rencontres pastorales qui se déroulent dans des espaces publics clos: groupes bibliques, conseils de communauté, conseils de gestion, etc. Dans toutes ces circonstances, les participants ne peuvent enlever le masque qu’une fois assis et à 1,5 m de distance. Debout et lors des déplacements, ils porteront le masque.

Pour les rencontres avec les enfants (catéchèse paroissiale, etc), les mesures scolaires s’appliquent par analogie: les enfants en dessous de 12 ans restent donc dispensés du port du masque. Les adultes doivent quant à eux le revêtir s’ils ne peuvent conserver la distance de 1,5m.

Traçage à partir de 50 personnes

L’obligation de traçage entre en vigueur également le 18 octobre pour des réunions de plus de 50 personnes. Dans ce cas, chacun est tenu de remplir une liste mise à disposition à l’entrée de l’église avec ses coordonnées. Ces listes seront conservées chez le curé, et détruites après 14 jours. Elles ne pourront être communiquées que sur demande aux autorités sanitaires.

Moyennant ces nouvelles mesures, toutes les célébrations prévues (premières communions, confirmations, etc) peuvent être maintenues selon les dispositions actuelles concernant le nombre de personnes admises dans les églises.

Lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi, la task force scientifique Covid-19 a appelé les Suisses à se reprendre. Les infections doublent chaque semaine. Plus de 8’000 cas ont été enregistrés entre le 5 et le 11 octobre, contre 3’400 la semaine précédente. Les autorités valaisannes ont décidé de renforcer les mesures sanitaires. Ces mesures sont en place jusqu’à nouvel avis. «Si nous reprenons le contrôle de l’épidémie, nous pourrons en alléger certaines. Mais tant qu’il n’y aura pas de vaccin, la situation restera difficile. Il ne faut pas se faire d’illusion», a prévenu Christophe Darbellay, président du Conseil d’Etat valaisan.

Le site de l’Eglise catholique romaine de Genève (ECR) annonce aussi les mesures prises par les autorités du canton du bout du lac. Le port du masque est obligatoire, même si la distance de 1,5 m est respectée, précise le communiqué de l’ECR. (cath.ch/com/bh)

Même avec le distance de 1,5m, le masque est obligatoire durant la messe dès le 18 octobre 2020 | © Bernard Hallet
17 octobre 2020 | 19:09
par Bernard Hallet
Covid-19 (131), masque (3), Messe (174)
Partagez!