Vatican

Sœur Nathalie Becquart nommée sous-secrétaire du Synode des évêques

Le pape François a nommé la religieuse française Nathalie Becquart, Xavière, sous-secrétaire du Synode des évêques le 6 février 2021. La religieuse française devient ainsi la première femme à avoir un droit de vote au synode des évêques. Le prêtre espagnol Luis Marin de San Martin, jusqu’à présent assistant général de l’Ordre de saint-Augustin, accède également au rang de sous-secrétaire.

Sœur Nathalie Becquart «apporte une profondeur théologique de compréhension de la synodalité, une expérience de travail avec les jeunes pour la Conférence épiscopales de France et la spiritualité ignacienne», a relevé le cardinal Mario Grech, secrétaire général du Synode des évêques. La religieuse devient ainsi la première femme à avoir un droit de vote au synode des évêques.

Nathalie Becquart est née à Fontainebleau (France) en 1969. Elle étudie à l’École des hautes études commerciales de Paris (HEC Paris), ainsi que la philosophie et la théologie au Centre Sèvres — Facultés jésuites de Paris, puis la sociologie à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Elle s’est spécialisée en ecclésiologie avec des recherches sur la synodalité à la Boston College School of Theology and Ministry (États-Unis). En 1995, elle entre à l’Institut La Xavière, Missionnaires du Christ Jésus où elle prononce ses vœux perpétuels en 2005.

De 2012 à 2018 elle est directrice du Service national pour l’évangélisation des jeunes et des vocations de la Conférence des évêques de France et consultante du Secrétariat général du Synode des évêques en 2019.

«L’ajout d’une religieuse dans l’équipe du secrétariat constitue un enrichissement ouvrant des possibilités d’accompagnement et de soutien que nous pouvons offrir à l’Église aux niveaux local, national et régional — qui voyageront avec nous lors d’un périple synodal, confirmant l’importance du Synode des évêques pour l’Église universelle», a noté Mgr Grech.

Luis Marin de San Martin sous-secrétaire

Luis Marín de San Martín accède également au rang de sous-secrétaire. Il est né en 1961 à Madrid (Espagne). Il fait ses premiers vœux dans l’Ordre de Saint-Augustin en 1982. Il est ordonné prêtre en 1988. Il reçoit son doctorat en théologie de l’Universidad Pontificia Comillas de Madrid. Il occupe alors plusieurs postes de formateur puis de conseiller provincial ainsi que de professeur de théologie dans des centres augustiniens. Depuis 2004, il est conférencier invité à la Facultad de Teología del Norte de España à Burgos. Il est également archiviste général de l’Ordre, assistant général des Augustins et Président de l’Institutum Spiritualitatis Augustinianae.

Une porte a été ouverte

Le pape François a souligné à plusieurs reprises l’importance d’une plus grande participation des femmes dans les processus de discernement et de décision ecclésiaux, rappelle-t-il. Lors des derniers synodes, le nombre de femmes ayant participé en tant qu’expertes ou auditrices a augmenté. Avec la nomination de Sœur Nathalie Becquart et sa possibilité en tant que femme de participer aux synodes avec droit de vote, «une porte a été ouverte ; nous verrons quelles autres mesures pourront être prises à l’avenir», a déclaré le cardinal Mario Grech, secrétaire général du Synode des évêques dans un entretien avec Vatican News et L’Osservatore Romano le 6 février 2021.

Le pape François a rappelé à plusieurs reprises qu’une Église synodale est une Église caractérisée « par l’écoute » des uns et des autres mais aussi de l’Esprit saint, a noté le prélat. La nomination de Sœur Nathalie Becquart «nous aide donc à nous rappeler concrètement que dans les cheminements synodaux la voix du peuple de Dieu a une place spécifique». Il est fondamental de trouver les moyens d’y favoriser une participation effective de tous les baptisés.(cath.ch/imedia/ah/mp)

Soeur Nathalie Becquart, auditrice au synode des jeunes | © Pierre Pistoletti
7 février 2021 | 08:45
par I.MEDIA
Partagez!