International

Soigner vraiment demande de s’engager personnellement, affirme le pape François

Face à la maladie, le seul traitement ne suffit pas. Il faut considérer la personne «dans son ensemble» pour restaurer sa «dignité», a souligné le pape François le 6 septembre 2019. Le pontife visitait un centre de santé de Zimpeto, dans la banlieue de la capitale du Mozambique.

Le pape a ouvert sa seconde journée au Mozambique par une visite au centre de santé de Zimpeto. Fondée et financée par la communauté Sant’Egidio, cette structure vient en particulier en aide aux femmes enceintes atteintes du VIH et à leurs enfants. Ce problème est particulièrement prégnant dans la région de Maputo où près d’un quart des personnes entre 15 et 49 ans sont séropositives. Dans l’ensemble du pays, le taux de malades est d’environ un habitant sur huit.

Face à cette situation, a salué le pape dans son discours, des personnes ont écouté le «cri silencieux, presqu’inaudible» des innombrables femmes atteintes de ce virus et ont eu le courage de chercher des solutions. En effet, on ne répond pas aux pauvres et au malades par procuration, mais en s’engageant personnellement.

Une attention aimante

Les croyants en particulier ne peuvent pas se contenter d’une assistance mais doivent apporter une «attention aimante». Pour le pape, il est donc nécessaire de considérer la personne malade dans son ensemble pour restaurer sa dignité et l’aider à concevoir un avenir. A l’hôpital de Zimpeto, a-t-il applaudi, les malades sont traités «avec dignité dans leur dignité».

Dans son mot de salutation, l’évêque de Rome a également tenu à mettre en avant les «options à faible impact environnemental» de cette structure de santé. Celles-ci constituent un modèle vertueux alors que, a-t-il affirmé en reprenant son encyclique Laudato si’ (2015), la terre «opprimée et dévastée» se trouve au rang des «pauvres les plus abandonnés et maltraités».

Après cette visite, le pape François doit désormais se diriger vers le stade de Zimpeto pour y célébrer une messe devant des dizaines de milliers de personnes. (cath.ch/imedia/xln/mp)

Les Centrafricains ont accueilli le pape avec une grande ferveur (Photo d'illustration:European Commission DG Echo/Flickr/CC BY-ND 2.0)
6 septembre 2019 | 09:45
par Maurice Page
malades (19), Mozambique (23), Sida (18), voyage du pape (267)
Partagez!