Soudan: Les écoles chrétiennes pourront fermer le dimanche

Le Conseil militaire de transition (CMT) du Soudan a annulé le 23 avril 2019, une décision de l’ancien gouvernement obligeant les écoles chrétiennes à fermer le vendredi, jour saint des musulmans, et à ouvrir le dimanche.

Le 22 avril, le Chef du Comité du secteur social du CMT, le général de brigade Saluh-Eddin Abdu-Khalig, avait reçu au Palais de la République, une délégation des dirigeants chrétiens du Soudan. Dans une déclaration à l’agence officielle de presse soudanaise (SUNA), il a demandé aux autorités compétentes de prendre les mesures nécessaires pour permettre l’ouverture des écoles chrétiennes le vendredi et leur fermeture le dimanche.

Sous l’ancien régime islamiste du président Omar El Bachir, les chrétiens du Soudan ont vécu des moments difficiles, avec, entre autres, la démolition d’églises, les saisies de terres, l’enregistrement d’enfants dans d’autres communautés religieuses.

Violations de la liberté religieuse

En juillet 2017, une ordonnance du ministère de l’Education avait a ordonné aux écoles chrétiennes d’observer le week-end le vendredi et le samedi, et d’ouvrir leurs portes dimanche, après la fin de semaine musulmane.

En janvier de cette année, les évêques catholiques s’étaient plaints du fait que le ministère soudanais de l’Education n’affectait pas d’enseignants pour l’éducation chrétienne et que les fêtes chrétiennes n’étaient pas inscrites au calendrier officiel.

Le Soudan fait partie des dix pays au monde sur la liste noire des Etats-Unis pour avoir commis ou toléré des «violations systématiques, continues et flagrantes de la liberté religieuse», selon un communiqué publié par le département d’État des États-Unis en janvier. (cath.ch/ibc/mp)

28 avril 2019 | 15:44
par Maurice Page
Partagez!