Mgr Albert Malcolm Ranjith, archevêque de Colombo au Sri-Lanka. (Capture d'écran: Youtube.com)
International

Sri Lanka: le cardinal demande des sanctions contre l'ex-président

Deux ans après les attentats de Pâques 2019 qui ont fait 257 morts dans des églises du Sri Lanka, l’archevêque de Colombo, le cardinal Malcolm Ranjith a demandé des sanctions immédiates contre l’ancien président Maithirpala Sirisena. Par sa négligence, l’ex-président est en partie responsable de ces attaques terroristes, a souligné le cardinal après la messe de Pâques le 4 avril 2021.

Selon le cardinal Ranjith, le président Sirisena en ne tenant pas compte des avertissements d’attaques islamistes imminentes est responsable de négligence. Les attaques terroristes contre trois églises et trois hôtels de luxe ont fait 257 morts et plus de 500 blessés à Colombo le dimanche de Pâques, il y a deux ans.

Après les attentats, le gouvernement avait confirmé les informations selon lesquelles il avait été averti par les services de renseignements indiens de l’imminence d’une attaque terroriste. Cependant, aucune mesure n’avait été prise pour prévenir les attaques; les églises n’avaient pas été averties comme cibles potentielles du terrorisme.

Depuis la série d’attentats, le cardinal a accusé à plusieurs reprises le gouvernement et les autorités du Sri Lanka à majorité bouddhiste de ne pas avoir enquêté sur le contexte des actes terroristes. En février dernier le cardinal Ranjith s’était plaint de ne pas avoir reçu une copie du rapport final de la Commission présidentielle chargée d’enquêter sur les attaques terroristes. «Si la commission présidentielle et le gouvernement ne rendent pas justice aux victimes de l’attentat de Pâques, je saisirai la Cour internationale de justice pour demander justice», avait-il déclaré. (cath.ch/ag/mp)

Mgr Albert Malcolm Ranjith, archevêque de Colombo au Sri-Lanka. (Capture d'écran: Youtube.com)
6 avril 2021 | 11:02
par Maurice Page
Partagez!