Succès du premier pèlerinage de Notre-Dame de Fatima à Romont

Munis de bougies et suivant les bannières des diverses communautés portugaises du canton de Fribourg, près de 600 fidèles, Portugais et Suisses mélangés, ont participé dans la soirée du 13 mai 2017 à une procession autour des remparts de Romont.

Les fidèles avaient assisté auparavant à la messe en plein air à la Maison St-Charles, présidée par Mgr Rémy Berchier, vicaire épiscopal pour la partie francophone du canton de Fribourg, et concélébrée par l’abbé Martial Python, curé modérateur de l’unité pastorale bienheureuse Marguerite Bays, les abbés Henrique Januário et Alexandre Maymona, missionnaires au service de la Mission linguistique portugaise. Ils avaient été rejoints par un groupe de paroissiens venus de Courtepin, emmenés par leur curé modérateur, l’abbé Mietek Krol.

Romont La statue de la Vierge de Fatima est préparée pour le pèlerinage du 13 mai (Photo: DR)

Un air multiculturel

La célébration avait un air multiculturel, avec la participation des chorales portugaise et cap-verdienne de Romont et la Cécilienne de Romont, et leurs chants en portugais, français, créole et latin.

Pour célébrer le centenaire des apparitions de la Vierge aux trois bergers de Fatima, la Mission catholique de langue portugaise du canton de Fribourg avait en effet organisé le 13 mai, pour la première fois, un pèlerinage qui a pris le départ à 18h de la patinoire de Romont.

Aidés par la météo

«Pour ce pèlerinage sur un parcours de 2,5 km, avec récitation du rosaire, nous étions près de 150 personnes, dont deux tiers de Portugais, venus des communautés de Romont, Châtel-Saint-Denis, La Tour-de-Trême, Fribourg, Estavayer-le-Lac et Morat. C’était beaucoup plus que nous prévoyions. Nos meilleures attentes ont été largement dépassées», précise João Alves-Carita, agent pastoral de la communauté portugaise.

A l’arrivée, la communauté romontoise avait proposé une soupe et une petite collation aux pèlerins. Ensuite, pour la messe, de nombreuses autres personnes s’étaient jointes aux pèlerins. «Nous avons été heureusement surpris par la grande participation. Nous avons été aidés par la météo, car il a commencé à pleuvoir seulement après 22h00, quand la procession autour des remparts était terminée».

La manifestation bénéficiait du soutien de l’Eglise catholique du canton de Fribourg, de l’unité pastorale bienheureuse Marguerite Bays, de la commune et de la patinoire de Romont.


La Mission catholique de langue portugaise dans le canton de Fribourg

Dans le canton de Fribourg, la communauté portugaise est nombreuse, et même supérieure à la moyenne nationale. Selon l’office de la statistique du canton de Fribourg, en décembre 2015 il y avait environ 25’000 Portugais avec un permis de séjour sur un total de 307’000 personnes résidant dans le canton. 8,1% de la population du canton de Fribourg est de nationalité portugaise. Mais il y a encore les migrants de langue portugaise, issus des anciennes colonies portugaises, comme le Brésil, le Cap Vert ou l’Angola, entre autres. La Mission de langue portugaise, en effet, n’est pas seulement au service des migrants venus du petit pays de la péninsule ibérique, mais de tout migrant qui parle la langue de Camões (du nom de l’écrivain portugais Luís de Camões).

Actuellement, la Mission de langue portugaise du canton de Fribourg est composée d’une équipe pastorale de deux prêtres: le Père Henrique Januário, Portugais, et le Père Alexandre Maymona, Angolais, et de deux agents pastoraux laïcs: Célia Lisboa Lopes et João Alves-Carita. La Mission est une seule communauté qui célèbre en six lieux dispersés dans le canton: Châtel-Saint-Denis, La Tour-de-Trême, Romont, Fribourg, Estavayer-le-Lac et Morat. (cath.ch/vb/be)

Romont Pèlerinage de la Vierge de Fatima le 13 mai 2017
14 mai 2017 | 11:51
par Jacques Berset
Partagez!