Suisse

Suivre saint Canisius sur smartphone

La pandémie rend les pèlerinages difficiles? Une nouvelle application propose un pèlerinage virtuel à travers l’Europe centrale, pour découvrir une particularité de la religion catholique romaine, la spiritualité ignatienne, dont le pape François, en tant que jésuite, est fortement imprégné.

Arpentés en temps normal par des milliers de pèlerins, la pandémie a rendu quasi déserts les célèbres chemins comme celui de Compostelle. La nouvelle application que lancent aujourd’hui les Jésuites d’Europe centrale vise un double objectif: faire découvrir la spiritualité ignatienne au travers d’un pèlerinage virtuel sur le chemin Saint-Pierre-Canisius et marquer la naissance de la nouvelle province d’Europe centrale des Jésuites.

Le 27 avril 2021, les provinces d’Allemagne, d’Autriche, de Lituanie et de Suisse vont en effet se regrouper officiellement et former une nouvelle province, celle des Jésuites d’Europe centrale, explique la journaliste Céline Fossati, leur chargée de communication. Et pour marquer la naissance de cette nouvelle province, des pèlerins vont effectuer «en live» certaines des étapes sur ce chemin Saint-Pierre-Canisius, qui relie la Lituanie et la Suisse. Partis de Vilnius, en Lituanie, ils effectuent actuellement des étapes par groupes de trois et arriveront à Fribourg le 27 avril prochain, jour officiel de la création de la nouvelle province. Le Père Christian Rutishauser, provincial des jésuites suisses, a d’ailleurs été nommé délégué aux écoles et aux universités de cette nouvelle Province d’Europe centrale (ECE).

Pèlerinage virtuel

Pour celles et ceux, majoritaires, qui ne pourront pas enfiler leurs chaussures de marche en raison de la pandémie, l’application, à télécharger sur l’App Store ou Google Play, se veut une porte d’entrée à la découverte de la pensée des Jésuites par le biais d’un pèlerinage virtuel. À chacune des trente-trois étapes égrenées le long du chemin Saint-Pierre-Canisius, l’App propose des infos, des jeux et des énigmes pour faire la connaissance de lieux et personnalités jésuites dans les différents pays d’Europe centrale où ils vivent et œuvrent depuis des décennies, voire des siècles. À noter que le site canisius.world/fr documente également les étapes de ce pèlerinage virtuel.

La carte que contient l’App et le site permettent ainsi de suivre le cheminement des pèlerins partis le 11 février dernier de Vilnius. Tous les deux ou trois jours, une nouvelle étape est documentée. «La dernière publication en date, précise Céline Fossati, est celle d’Essen, en Allemagne, qui présente un lieu que partagent deux Jésuites avec une dizaine de réfugiés.»

Le passeport du Pèlerin virtuel

L’App est aussi le passeport du Pèlerin virtuel, qui lui permet de passer d’étape en étape et de récolter les cachets de chaque lieu. Il contient aussi un carnet spirituel sur lequel interagir et un jeu lui permettant de passer à l’étape suivante. «Au bout des 33 étapes, un gagnant pourra s’offrir une retraite spirituelle dans l’un des lieux faisant étape le long du chemin Saint-Pierre-Canisius», ajoute Céline Fossati.

Enfin, pour les pèlerins réels comme virtuels, les réseaux sociaux relaient leurs étapes et les mettent en lien entre eux par le biais d’un groupe Facebook intitulé Communauté Canisius, qui fait office d’auberge virtuelle: «Trois Jésuites répondent aux sollicitations des pèlerins et répondent à leurs questions». (cath.ch/cp)

Les liens

Site Web :  https://canisius.world  ou   www.canisiuspelerinage.ch
App Android https://play.google.com/store/apps/details?id=canisius.pilgerpass  
App Apple :      https://apps.apple.com/ch/app/canisius-pilgerpass/id1552173747
 Communauté Canisius :     www.facebook.com/groups/communautecanisius

Le site canisius.world/fr documente également les étapes de ce pèlerinage virtuel | © capture d’écran
Depuis 2017, les Pères Lutz Müller sj et Ludger Hillebrand sj dirigent la maison Abuna Frans à Essen. Ils y cohabitent avec huit réfugiés | © SJ-Bild
1 mars 2021 | 16:56
par Carole Pirker
Application (11), Fribourg (485), Jésuites (83), pandémie (37), pèlerinage (157), Vilnius (10)
Partagez!