Vatican

Synode: les discussions se poursuivent en petits groupes

Après des premières sessions en congrégation générale, les Pères synodaux se sont retrouvés le 6 octobre 2018 en circoli minori – petits groupes – a indiqué le Saint-Siège. Ils discuteront jusqu’au 8 octobre au soir sur la première partie de l’Instrumentum laboris du synode sur ‘les jeunes, la foi et le discernement vocationnel’.

Selon une liste communiquée par le Saint-Siège, 66 Pères synodaux sont intervenus au cours des assemblées plénières des 4 et 5 octobre. Parmi eux, se trouvent deux Français, Mgr Emmanuel Gobilliard, auxiliaire de Lyon, et Mgr David Macaire, archevêque de Fort-de-France. Sont notamment également intervenus le cardinal Antonio Tagle, archevêque de Manille (Philippines), Mgr Anthony Fisher, archevêque de Syndey (Australie), ou encore Charles Chaput, archevêque de Philadelphie (Etats-Unis). Neuf auditeurs et l’invité spécial, Frère Alois de la Communauté de Taizé, ont aussi pris la parole.

De plus, 24 Pères synodaux sont intervenus lors des discussions libres. A commencer par le pape François. Le Père Bruno Cadoré, grand maître de l’Ordre des dominicains également, de même que le cardinal Oscar Maradiaga, archevêque de Tegucigalpa (Honduras) et coordinateur du C9, ou encore Mgr Ignace Joseph III Younan, patriarche de l’Eglise catholique syriaque.

A partir de ce 6 octobre, et jusqu’à la fin des sessions du 8 octobre, les Pères synodaux travaillent en petits groupes pour étudier la première partie de l’Instrumentum laboris, intitulée ‘Reconnaître: l’Eglise à l’écoute de la réalité’. Au sein des circoli minori les Pères synodaux pourront voter des modi – amendements – à chacun des 72 paragraphes de cette première partie. Puis, ils voteront un rapport qui sera transmis au Secrétariat du Synode. Les auditeurs sont intégrés au sein des petits groupes, mais n’y disposent pas du droit de vote.

Un rôle privilégié pour les prélats les plus connus

Avant d’étudier point par point le document de travail, chacun des 14 circoli minori a élu un modérateur et un rapporteur qui joueront donc un rôle particulier durant les échanges. Dans l’ensemble, les Pères synodaux ont porté leur choix sur certains des plus connus d’entre eux. Ainsi, à l’exception de trois des quatre groupes francophones et du groupe germanophone, le modérateur est toujours un cardinal, parmi les plus importants : le cardinal Daniel DiNardo, président de la Conférence épiscopale américaine, le cardinal Maradiaga, ou encore le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.

Cette stratégie se retrouve également, mais dans une moindre mesure, pour l’élection des rapporteurs. Le Père Cadoré a ainsi été élu rapporteur d’un groupe francophone. Mgr Vincenzo Paglia, président de l’Académie pontificale pour la vie, assume cette fonction pour un groupe italophone, de même que le cardinal José Luis Lacunza Maestrojuán, évêque de David (Panama), pour un des deux groupes hispanophones.


Composition des groupes

Groupe francophone A :

Modérateur : Mgr David Macaire, archevêque de Fort-de-France (France)

Rapporteur : Mgr Laurent Percerou, évêque de Moulins (France)

Groupe francophone B :

Modérateur : Mgr Bertrand Lacombe, auxiliaire de Bordeaux (France)

Rapporteur : Mgr Gaspard Béby Gnéba,évêque de Man (Côte d’Ivoire)

Groupe francophone C :

Modérateur : cardinal Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui (Centrafrique)

Rapporteur : Père Bruno Cadoré, grand maître de l’Ordre des dominicains

Groupe anglophone A :

Modérateur : cardinal Oswald Gracias, archevêque de Bombay (Inde)

Rapporteur : Mgr Eamon Martin, archevêque d’Armagh (Irlande) et président de la Conférence épiscopale irlandaise

Groupe anglophone B :

Modérateur : cardinal Blase Cupich, archevêque de Chicago (Etats-Unis)

Rapporteur : Mgr Mark Stuart Edwards, évêque auxilia de Melbourne (Australie)

Groupe anglophone C :

Modérateur : cardinal Joseph Coutts, archevêque de Karachi (Pakistan)

Rapporteur : Mgr Thomas Dowd, évêque auxiliaire de Montréal (Canada)

Groupe anglophone D :

Modérateur : cardinal Daniel DiNardo, archevêque de Galveston-Houston (Etats-Unis) et président de la Conférence épiscopale américaine

Rapporteur : Mgr Robert Barron, évêque auxiliaire de Los Angeles (Etats-Unis)

Groupe italophone A :

Modérateur : cardinal Angelo De Donatis, vicaire du pape François pour le diocèse de Rome

Rapporteur : Mgr Vincenzo Paglia, président de l’Académie pontificale pour la vie

Groupe italophone B :

Modérateur : cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples

Rapporteur : Mgr Bruno Forte, archevêque de Chieti et Vasto (Italie)

Groupe italophone C :

Modérateur : cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical pour la culture

Rapporteur : Mgr Pietro Maria Fragnelli, évêque de Trapani (Italie)

Groupe hispanophone A :

Modérateur : cardinal Oscar Maradiaga, archevêque de Tegucigalpa (Honduras) et coordinateur du Conseil des cardinaux (C9)

Rapporteur : cardinal José Luis Lacunza Maestrojuan, évêque de David (Panama)

Groupe hispanophone B :

Modérateur : cardinal Luis Ladaria Ferrer, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi

Rapporteur : Mgr Mariano Gosé Parra Sandoval, archevêque de Coro (Venezuela)

Groupe germanophone :

Modérateur : Mgr Felix Genn, évêque de Munster (Allemagne)

Rapporteur : Mgr Stefan Oster, évêque de Passau (Allemagne)

Groupe lusophone :

Modérateur : cardinal João Braz de Aviz, préfet de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique

Rapporteur : Mgr Joaquim Augusto Da Silva Mendes, évêque auxiliaire de Lisbonne (Portugal)

Les Pères synodaux se retrouvent en petits groupes. | © Flickr/Mazur/catholicnews.org.uk/CC BY-NC-SA 2.0
6 octobre 2018 | 17:18
par Bernard Hallet
Partagez!