Vatican

Synode: l’importance du monde numérique pour l'Eglise

Le numérique peut être un «cadeau du Seigneur» lorsqu’il permet de relier entre eux les fidèles, a considéré l’évêque maronite libanais Joseph Naffah. L’évêque auxiliaire de Joubbé, Sarba et Jounieh des Maronites a relevé l’utilité des nouvelles technologies de l’information et de la communication pour une Eglise catholique orientale comme la sienne, marquée par une forte diaspora.

Participant au synode des évêques sur ›les jeunes, la foi et le discernement vocationnel’ qui s’est ouvert à Rome le 18 octobre 2018, Mgr Naffah a présenté un projet numérique mis en place par sa communauté, une plateforme d’études religieuses et de catéchisme en ligne. Ce programme, s’est-il réjoui, permet de garder le contact avec des fidèles répartis dans plusieurs pays. C’est donc un véritable «don du Seigneur», s’est-il enthousiasmé.

Un label pour les sites catholiques

Pour l’évêque maronite libanais, l’Eglise est donc appelée à être fortement présente dans le monde numérique. C’est selon lui d’autant plus nécessaire que de plus en plus de pages se revendiquent catholiques, mais «ne portent pas vraiment la voix de l’Eglise». Il propose donc la création d’une sorte de label octroyé par la hiérarchie catholique, pour certifier certains sites.

Il est nécessaire d’évangéliser à travers le monde numérique, a souligné Mgr Emmanuel Kofi Fianu, évêque de Ho, au Ghana. Les jeunes en particulier peuvent utiliser ces moyens pour propager la Parole de Dieu, a-t-il considéré. Les jeunes peuvent être les «protagonistes» de l’évangélisation sur internet, car ils en connaissent les langages, a abondé le Père Valdir José De Castro, supérieur général de la Société de saint Paul.

Nécessité «d’habiter le monde numérique»

Comme Mgr Naffah et Mgr Kofi Fianu, le Père De Castro a insisté sur la nécessité pour l’Eglise «d’habiter le monde numérique».  »Nous ne devons pas avoir peur d’entrer dans ce champ», s’est-il exclamé, mais au contraire il faut le voir comme un «terrain fertile pour l’évangélisation».

C’est le 23 octobre que la commission de rédaction du document final proposera aux participants une première version. Les Pères synodaux devront alors étudier ce document et pourront proposer des suggestions d’amendements. Celles-ci seront ensuite présentées en assemblée plénière. Le document final, avec ces éventuelles modifications, sera voté le 27 octobre à la majorité des deux-tiers. Puis, il sera remis au pape François qui décidera s’il doit être publié et s’il doit être intégré à son magistère ordinaire.

En plus de ce document final, une commission a été nommée par le pontife afin d’élaborer une lettre directement adressée aux jeunes. Ce second document devrait lui aussi être publié le 27 octobre et pourrait être accompagné d’un message vidéo. (cath.ch/imedia/xln/be)

Des pères synodaux soulignent l'importance de la présence chrétienne dans le monde numérique | © Pixabay
21 octobre 2018 | 14:21
par Jacques Berset
Partagez!