Vatican

Synode pour l'Amazonie: 18 mois de travail pour "l’Instrumentum laboris"

Le Saint-Siège a dévoilé le 17 juin 2019 l’Instrumentum laboris de l’assemblée spéciale du Synode des évêques pour l’Amazonie. Long de 147 paragraphes, ce document est le fruit de plus de 18 mois de travail, a détaillé le cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire du Synode, a constaté I.MEDIA.

Le 15 octobre 2017, le pape François annonce la convocation d’un synode spécial pour l’Amazonie pour octobre 2019. Objectif : trouver de nouveaux chemins pour l’Eglise et pour une écologie intégrale. Depuis, cette immense région de près de 8 millions de km2 – couvert aux deux tiers par la forêt amazonienne – est au centre des préoccupations des organisateurs de cette assemblée du Synode.

Le 19 janvier 2018, se tient la première rencontre du secrétariat général avec le Réseau ecclésial panamazonien (REPAM). Cette réunion a lieu à Puerto Maldonado (Pérou), ville à l’orée de la forêt amazonienne, visitée le même jour par le pape François. Ce premier événement est suivi de près par la nomination du conseil préparatoire de l’assemblée synodale. Trois cardinaux, treize évêques, une religieuse et un laïc composent cette petite équipe qui représente la quasi-totalité des pays de la région amazonienne.

Consultation du «peuple de Dieu en Amazonie»

Ce conseil se réunit d’abord en mars 2018 pour élaborer un document préparatoire qui est publié trois mois plus tard. Ce document est alors envoyé aux sept conférences épiscopales d’Amazonie – Antilles, Bolivie, Brésil, Colombie, Equateur, Pérou et Vénézuela – avec un questionnaire, afin qu’elles puissent débattre et réfléchir sur les différentes thématiques.

Les réponses et contributions sont ensuite renvoyées aux responsables de l’organisation du synode. Des experts qualifiés sont mis à contribution. Par ailleurs, avec la collaboration du REPAM, environ 260 événements sont organisés en Amazonie. En particulier 70 assemblées territoriales, mais également 25 forums thématiques et plus de 170 autres activités, notamment des séminaires, des réunions de toutes sortes.

A noter encore trois événements importants, au cours de la phase préparatoire, dans le processus synodal : une réunion du REPAM avec le secrétariat général du Synode des évêques les 14 et 15 novembre 2018 ; un séminaire d’étude organisé par le Secrétariat général du 25 au 27 février 2019 ; et une conférence internationale à Washington (Etats-Unis) sur l’écologie intégrale comme réponse synodale de la région amazonienne, de mars dernier.

Munis de ce riche matériel, les collaborateurs du Secrétariat général du Synode se rencontrent finalement les 14 et 15 mai 2019 pour rédiger l’Instrumentum laboris [es] épaulés par des experts vivant dans la région amazonienne ou à Rome. (cath.ch/imedia/pad/pp)

Objectif du synode: trouver de nouveaux chemins pour l'Eglise et pour une écologie intégrale | © Pixabay
18 juin 2019 | 14:59
par Pierre Pistoletti
Amazonie (58)
Partagez!