International

Togo: nouvelles églises sectaires fermées par le gouvernement

Les autorités du Togo poursuivent leur vaste opération d’»assainissement du milieu religieux» lancée début 2019. Elles ont fermé mi-juin six nouvelles églises chrétiennes accusées de «persévérer dans les comportements répréhensibles», à la suite de plaintes pour nuisance sonore.

En mars 2019, une première vague d’une dizaine «d’églises nouvelles» de plusieurs quartiers de Lomé, la capitale togolaise, ont été fermées par la police des cultes en raison de la pollution sonore qu’elles provoquent, rapporte le journal Togo Times. Les autorités togolaises ont annoncé que les églises devaient se conformer aux normes si elles voulaient poursuivre leurs activités.

A l’image d’autres pays d’Afrique, le Togo connaît une prolifération anarchique d’églises de tendances sectaires, et à une multiplication d’actes délictueux de leurs pasteurs, souvent connus de la justice. En 2015, le gouvernement togolais a enregistré 12’000 demandes d’ouverture d’églises chrétiennes pour un pays de près de 8 millions d’habitants. (cath.ch/ibc/togotimes/rz)

Le Togo voit une prolifération de nouvelles églises chrétiennes (photo d'illustration) | © Julius Cruickshank/Flickr/CC BY 2.0
16 juin 2019 | 17:42
par Raphaël Zbinden
Sectes (14), Togo (28)
Partagez!