Les rendez-vous cinéma de l'ECR à Genève
Suisse
Les rendez-vous cinéma de l'ECR à Genève

Troisième édition des rendez-vous cinéma de l'ECR 'Il est une foi'

13.04.2017 par Maurice Page

La troisième édition des rendez-vous cinéma de l’Eglise catholique romaine Genève (ECR) Il est une foi se tiendra du 3 au 7 mai 2017 aux Cinémas du Grütli, autour du thème des origines. Cinq jours, dix-sept films, quatorze débats, dix-sept invités, un figurent au programme de ce festival.

Les origines explorées par il est une foi 2017 sont celles des trois grandes religions monothéistes et du bouddhisme, au travers d’une programmation variée, qui présente des œuvres réalisées aussi bien par des croyants que par des agnostiques, chrétiens, juifs ou musulmans afin offrir une vaste palette de regards.

Loin de la complaisance ou du prosélytisme, la programmation explore les récits des débuts du christianisme et d’autres croyances en multipliant les points de vues. Pour susciter un questionnement et lancer le débat, le programme s’appuie comme chaque année sur de grands auteurs du 7e art: quelle vision des évangiles proposent un Pasolini, un Godard, un Scorsese, un Abel Ferrara ou un Denys Arcand ?

Hommage à Pier Paolo Pasolini

Un hommage à Pier Paolo Pasolini permettra de voir ou revoir L’Évangile selon Saint Matthieu, Théorème, Uccellacci e uccellini et La Ricotta et d’en débattre entre autres avec Cyril Neyrat, critique et essayiste. Ces quatre œuvres sont emblématiques du regard très singulier du réalisateur italien sur la religion catholique. Elles lui valurent le Grand prix de l’Office catholique international du cinéma (L’Évangile selon Saint Matthieu et Théorème), mais aussi des procès en Italie pour obscénité (Théorème) et pour ‘outrage à la religion d’Etat’ (La Ricotta).

Lors de sa sortie, Je vous salue Marie de Jean-Luc Godard rencontra aussi un accueil hostile de certains milieux catholiques. ‘L’incarnation selon Jean-Luc Godard’ sera le thème de la rencontre après la projection du film, avec le chef opérateur Jean-Bernard Menoud.

Le bouleversement opéré sur les acteurs par l’interprétation de personnages des évangiles est au cœur de Jésus de Montréal de Denys Arcand et du film résolument contemporain Mary d’Abel Ferrara. L’écrivain et théologien Jean-Yves Leloup, qui interprète son propre rôle dans ce film, sera avec nous pour en parler.

Egalement au programme, les films L’Histoire de Judas, suivie d’une discussion avec son réalisateur Rabah Ameur-Zaïmeche, et Noé de Darren Aronofsky, deux oeuvres qui bousculent l’iconographie traditionnelle de ces deux personnages du Nouveau et de l’Ancien Testament. Le professeur Jean-Daniel Macchi, doyen de la Faculté de théologie de Genève, répondra aux questions du public après le film Noé lors d’un débat sur ‘La tentation de l’intégrisme’.

Il est une foi rend aussi un incontournable hommage aux péplums avec La Tunique d’Henry Koster et La Résurrection du Christ de Kevin Reynolds. Le professeur de la Faculté de théologie de Genève Andreas Dettwiler sera présent au débat qui suivra la projection du film de Reynolds.

L’apostasie au Japon

En partenariat avec la revue jésuite Choisir, un événement autour du film Silence de Martin Scorsese accueillera Takao Onishi, prêtre jésuite, et Pierre Souyri, responsable de l’Unité de japonais à l’Université de Genève pour le débat ‘Apostasie au cœur du Japon: histoire et fiction. Autre film de Scorsese au programme La dernière tentation du Christ, fera l’objet d’une discussion en compagnie de Georges Stassinakis, président de la Société internationale des amis de Nikos Kazantzakis, auteur du roman qui a inspiré le film.

Autres origines

Aux côtés de Noé et des racines du judaïsme, la section ‘Autres origines’ propose le rarement vu Siddhartha tiré du livre de Hermann Hesse et réalisé par Conrad Rooks, cinéaste mythique et élusif avec deux films seulement à son actif, en présence de Jérôme Ducor, conservateur du département Asie du MEG et bonze, ainsi que la projection du film sur le prophète Mahomet Le message de Mustapha Akkad. Elle sera suivie d’une rencontre avec Alexandre Ahmadi, psychanalyste jungien et spécialiste de la mystique musulmane.

Les rendez-vous cinéma de l’ECR se termineront dimanche soir avec la projection de la comédie Ave César des frères Coen, clin d’œil au péplum chrétien, et une rencontre avec l’acteur genevois Samuel Labarthe, qui prête sa voix à George Clooney dans la version française du film.

Jeune public

Comme par le passé, des matinées scolaires seront proposées, ainsi qu’un film d’animation pour une sortie en famille, le samedi et dimanche matin : le très poétique Brendan et le Secret de Kells de Tomm Moore.

Hors les murs

Pour compléter la démarche de rencontre vers tous les publics, au cœur d’IL EST UNE FOI, l’ECR organise tout au long de l’année des projections auprès de personnes qui ne pourront pas faire le déplacement vers les salles obscures du Grütli: malades, détenus, personnes âgées, requérants d’asile. (cath.ch/com/mp)


Les Californiens de Switchfoot sont les vedettes du Festival Reformaction (Photo: www.reformaction.ch)

Genève: 5'000 jeunes attendus au Festival Reformaction

Le Sacré-Coeur de Montmartre illuminé en rouge, couleur du martyre ¦ Illustration AED

Paris: la Basilique de Montmartre en rouge pour défendre la liberté religieuse

Actualités ›