International

Un bébé albinos massacré dans un rituel de magie noire

Dodoma, 18 février 2015 (Apic) Un bébé albinos de 18 mois a été retrouvé mort, démembré, le 17 février 2015, au nord de la Tanzanie. Des albinos sont régulièrement enlevés, dans ce pays est-africain, pour être sacrifiés dans des rituels de magie noire.

Le petit Yohana Bahati a été kidnappé par des hommes armés de machettes, qui ont pénétré de force dans la maison familiale. Ils ont gravement blessé la mère, qui tentait de défendre son enfant, rapporte le quotidien britannique «The Guardian». Le corps du bébé a été retrouvé peu après dans une forêt des environs, ses bras et ses jambes sectionnés.

En décembre dernier, une albinos de quatre ans a été enlevée par un groupe d’hommes armés, également dans le nord du pays. Malgré l’arrestation de plusieurs personnes, la petite fille n’a pas été retrouvée.

Les membres et organes des albinos sont récoltés par des sorciers-guérisseurs locaux qui les utilisent dans des rituels censés apporter chance et richesse.

Alvaro Rodriguez, directeur de la mission des Nations unies en Tanzanie estime que les attaques contre les personnes atteintes d’albinisme bénéficient d’une importante impunité. «La Tanzanie doit faire beaucoup plus pour mettre un terme à ces crimes horribles et protéger les franges vulnérables de la population», a déclaré le responsable onusien.

Politiciens impliqués

Le gouvernement tanzanien a en effet interdit, en janvier, le métier de sorcier-guérisseur pour protéger les albinos.

Certains dirigeants religieux ont salué la mesure gouvernementale, mais souligné qu’elle ne règlerait pas fondamentalement le problème. «Beaucoup de gens, y compris des politiciens de haut rang, vont voir ces guérisseurs», relevait Leonard Mtaita, ancien secrétaire général du Conseil chrétien en Tanzanie, dans le journal américain en ligne «Huffington Post». Il considérait que la meilleure approche était d’éduquer les communautés sur ces questions.

Depuis l’an 2000, 74 albinos ont été assassinés en Tanzanie. En 2014, les Nations unies ont alerté les autorités sur une hausse des attaques contre les albinos dans le pays, en raison de l’approche des élections générales de 2015. A l’occasion des campagnes électorales, de nombreux politiciens recherchent la victoire en faisant appel à des pratiques de sorcellerie. (apic/huffp/rz)

En Afrique, les albinos sont fréquemment victimes de persécutions (Photo d'illustration: IFRC/Flickr/CC BY-NC 2.0)
18 février 2015 | 16:09
par Raphaël Zbinden
Albinos (7), Sorcellerie (13), Tanzanie (27)
Partagez!