Détail du tableau' Saint Jérôme' par Léonard de Vinci
Vatican
Détail du tableau' Saint Jérôme' par Léonard de Vinci

Un chef-d'œuvre de Léonard de Vinci exposé place Saint-Pierre       

21.03.2019 par I.MEDIA

A l’occasion des 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, l’un des tableaux du célèbre peintre toscan, ‘Saint Jérôme’, sera exceptionnellement visible dans le ‘bras de Charlemagne’, une galerie située entre la colonnade du Bernin et la basilique Saint-Pierre. Cette exposition gratuite est inaugurée ce 21 mars 2019.

Durant trois mois, du 22 mars au 22 juin 2019, l’œuvre sera exposée aux abords de la place Saint-Pierre. Elle était jusqu’à présent conservée dans la Pinacothèque, au cœur d’une salle spécialement conçue pour sa préservation. Cette toile a été originellement acquise par le pape Pie IX (1846-1878), rachetée aux héritiers du cardinal français Joseph Fesch.

De par ”son caractère inachevé”, ‘Saint Jérôme’ constitue sans aucun doute l’une des œuvres les plus intéressantes de Léonard de Vinci car cela permet en effet d’analyser avec précision les différentes techniques utilisées, explique Barbara Jatta, directrice des Musées du Vatican dans l’Osservatore Romano du 21 mars 2019. En outre, ce chef-d’œuvre compte parmi les rares toiles du peintre dont la signature n’a jamais été contestée.

Ermite pénitent plutôt que Père de l’Eglise

Autre fait surprenant, le Toscan a représenté le saint en ermite pénitent dans le désert, agenouillé, plutôt qu’en érudit et Père de l’Eglise, souligne encore Barbara Jatta. Un choix qui témoigne d’un moment clef du parcours de l’artiste intéressé par l’étude anatomique. Les traits du corps de Jérôme constituent ici une personnification de la passion.

L’exposition gratuite de ce chef-d’œuvre a été décidée par le Vatican à l’occasion des 500 ans de la mort de l’artiste. La toile rejoindra ensuite le Metropolitan Museum de New York, de juillet jusqu’à octobre 2019, avant de trouver sa place au Louvre jusqu’en février 2020. (cath.ch/imedia/cg/rz)


Le monastère de Mariastein, dans le canton de Soleure | © hwww.kloster-mariastein.ch

Des "religieuses et religieux-artistes" de Suisse exposés à Mariastein

Isabelle Bovard a débuté la narration biblique durant des cultes réformés | © Grégory Roth

Isabelle Bovard: la Passion entre narrations et chansons

Actualités ›