Les mosaïques sont visibles sur les façades de certaines églises du canton de Genève | © Pierre Pistoletti
Suisse
Les mosaïques sont visibles sur les façades de certaines églises du canton de Genève | © Pierre Pistoletti

Un Chemin de joie parcourt le canton de Genève

25.04.2019 par Silvana Bassetti, Eglise catholique romaine dans le canton de Genève

De Perly à Puplinge, en passant par Le Lignon et la ville de Genève, treize mosaïques sur le thème de la Résurrection dessinent depuis le 25 avril 2019 un chemin de lumière, de couleurs et de foi à travers tout le canton.

Elles composent un nouvel itinéraire en étapes: le Chemin de Joie. Cette offre artistique et spirituelle a été réalisée par l’Eglise catholique romaine dans le canton de Genève pour adresser un message d’espérance à l‘ensemble des Genevoises et Genevois, de toute confession ou religion, croyants et non-croyants.

Chacune de ces treize mosaïques illustre une étape du Chemin de Joie. Ces imposantes oeuvres de tesselles, dont la dimension peut atteindre 8 m2, ont été spécialement conçues et composées par le célèbre atelier d’art spirituel du Centre Aletti de Rome. Elles évoquent notamment les apparitions du Christ ressuscité, telles que les Evangiles les rapportent ; elles invitent au pèlerinage et à la méditation.

Pour les chrétiens, le Chemin de joie s’inscrit dans la suite du Chemin de Croix, dont les stations relatent la passion du Christ jusqu’à sa mort sur la croix. Le Chemin de Joie, ou Via Lucis par opposition à la Via Crucis, célèbre le temps pascal, qui débute avec la fête de Pâques et se clôt avec la Pentecôte.

Une démarche nouvelle

“Il y a des chemins de croix dans chaque église. Nous vous proposons une démarche nouvelle: parcourir un ‘chemin de joie’, en vous mettant en route, comme les disciples d’Emmaüs, avec le Christ ressuscité. Sur ce chemin, vous croiserez Marie-Madeleine, Pierre, Jean, Thomas, les apôtres et de nombreux disciples, tous témoins de la Résurrection. Ce chemin de joie est maintenant à vous! Que ce chemin devienne celui de votre joie!”, invite l’abbé Pascal Desthieux, Vicaire épiscopal à Genève.

Tel un vaste musée à ciel ouvert, accessible 365 jours par an et 24 heures sur 24, les mosaïques sont installées sur les murs et les façades de différentes églises de Genève ainsi que sur le temple protestant de Montbrillant, en signe d’œcuménisme, dans le jardin du Cénacle, en signe d’accueil, et dans la salle pour les célébrations de la prison de Champ-Dollon (seule mosaïque située à l’intérieur), pour rappeler la possibilité de rédemption et l’attention aux plus faibles.

Le Centre Aletti de Rome, dirigé par le Père jésuite slovène Marko Rupnik est mondialement connu pour les œuvres réalisées aux quatre coins du monde, dont les mosaïques de la chapelle Redemptoris Mater, au Vatican, celles de la façade de la basilique Notre-Dame du Rosaire, à Lourdes ou encore le logo de l’Année sainte de la Miséricorde (2016). Une partie des mosaïques du Chemin de Joie a été composée par l’atelier d’Encañada, au Pérou, engagé dans le soutien communautaire et où travaillent des artistes formés par le Père Rupnik.

Bénédiction du pape en juin dernier

La mosaïque posée dans la salle de la prison de Champ-Dollon qui accueille les célébrations religieuses a été bénie par le pape François lors de sa messe du 21 juin 2018 à Palexpo. Une reproduction de cette mosaïque sera prochainement installée pour le public, non loin de l’établissement pénitentiaire.

Lancé en 2012, le projet du Chemin de Joie a requis la mobilisation d’un nombre important d’acteurs au sein de la communauté catholique genevoise et au-delà. Il a vu le jour en plusieurs étapes, ponctuées par des voyages, des échanges d’esquisses, des discussions et des rencontres pour les choix de sujets et des lieux.

Les premières mosaïques ont été installées au printemps 2017. Il s’agit des fresques qui décorent aujourd’hui les tympans des deux portes latérales de la basilique Notre-Dame, à la place Cornavin.

Les dernières compositions sont installées ces jours-ci

“C’est l’aboutissement d’un magnifique projet liant l’Eglise catholique romaine – Genève et les paroisses du canton, tant sur le plan de la réalisation du projet que du point de vue de son financement. Accompagnée aussi par quelques donateurs séduits par la démarche et grâce à la générosité de l’artiste, cette initiative a ainsi pu voir le jour. Au moment où cet immense chantier s’achève, je tiens à remercier vivement tous les acteurs de leur soutien et de leur confiance”, confie le Secrétaire général de l’Eglise catholique romaine à Genève, Dominique Pittet.


Fête d’inauguration dimanche 28 avril

Pour célébrer la pose des dernières mosaïques qui composent ce parcours, une fête d’inauguration, ouverte à toutes et à tous, aura lieu dimanche 28 avril 2019 de 14h30 à 19h00 au Cénacle, en présence du Père Marko Rupnik. (cath.ch/com/sb/rz)


Genève 5e édition des rendez-vous cinéma de l'ECR 'IL EST UNE FOI'

Genève: 5e édition des Rendez-vous cinéma de l'ECR "IL EST UNE FOI"

Tintinophile convaincu, Philippe Matthey est responsable de la pastorale de la famille à Genève. | © Christine Mo Costabella

Philippe Matthey: Tintin squatte la cure

Actualités ›